Championnat intercommunal de taekwondo : La commune V survole les débats

0
116

L’édition 2019 du championnat intercommunal junior et senior de la ligue de taekwondo  du District de Bamako s’est déroulée le samedi 28 septembre à l’Acropole de la Faculté des sciences et techniques (FST). Au total, 110 combattants, venus des 6 communes du District de Bamako, étaient en lice dans différentes catégories. La cérémonie était présidée par le président de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) Maître Alioune  Badara Traoré, ceinture noire 6è dan, en présence du 1er vice-président de la Ligue de taekwondo du district, Maître Cheick Diakité et de plusieurs invités.

Dans une brève allocution, le 1er premier responsable de la ligue de taekwondo du district de Bamako Maître Cheick Diakité a rappelé que l’organisation du championnat intercommunal entre dans le cadre des activités de la ligue, avant de préciser que la compétition est organisée, en collaboration avec la Fédération malienne de taekwondo pour vulgariser la discipline». Quant au président de la Fédération malienne de taekwondo, il a félicité la ligue pour son travail et insisté sur l’importance de la collaboration entre les deux instances dans la promotion et la vulgarisation du taekwondo au Mali. S’adressant aux combattants et aux encadreurs, Maître Alioune Badara Traoré a rappelé qu’en taekwondo, «on n’arrête jamais de travailler et  tous les pratiquants, à quel que niveau que ce soit, peux apporter leur petite pierre à construction de la maison du taekwondo national».

Pour revenir à la compétition proprement dite, 26 finales étaient au programme, toutes catégories confondues. Dans les catégories seniors et juniors garçons (+78kg,-78kg,-73kg et +87kg), on note les victoires, entre autres, de Yacouba Podioukou (Commune V), Amadou Touré (Commune II), Oumar Bagayoko (Commune V) et Mady Bagayoko (Commune IV) face, respectivement à Bassala Touré (Commune IV), Abdramane Banou (Commune VI), Békaye Koné (Commune VI) et Nouhoun Diawara (Commune V). Dans la catégorie sénior Dames (+73kg, -73kg, et -67kg), les finales ont été dominées par Aminata Traoré (Commune V), Astan Doumbia (Commune II) et Fanta Traoré (Commune II) qui ont été sacrées, face, respectivement à Djénéba Sidibé (Commune II), Oumou Coulibaly (Commune I) et Fatoumata Sangaré (Commune VI).

Au classement général, les combattants de la Commune V se sont hissés sur la première marche du podium, avec 24 médailles, dont 9 médailles d’or, 6 médailles d’argent et 9 médailles de bronze. La Commune II s’est classée deuxième avec 18 médailles, dont 8 médailles d’or, 5 médailles d’argent et autant de médailles de bronze.  L’équipe de la Commune III complète le podium, avec 12 médailles, 4 médailles d’or, 1 médaille  d’argent et 7 médailles de bronze. «Bravo à tous les athlètes, aux dirigeants pour les efforts déployés pour la réussite de cet événement. Je suis content du bon déroulement de la compétition. Inch Allah, lors de la prochaine édition, on essayera de faire encore mieux», a déclaré le président du comité d’organisation, Maître Yaya Dembélé.

Comme lors des précédentes éditions, les combats se sont disputés en trois rounds de deux minutes, avec une minute de repos après chaque round. Mais la durée d’un round peut être ajusté sur décision de l’organisateur de la compétition. Aussi, en cas d’égalité au score à la fin du 3è round, un 4è round d’une durée d’une minute est effectué pour départager les combattants.

Boubacar KANTE

Laisser une réponse