Championnat national : 23 CLUBS DANS LES STARTING BLOCKS

0
160

La compétition se déroulera en deux temps : la phase de groupes qui regroupera l’ensemble des équipes et le Carré d’as qui mettra aux prises quatre formations
Depuis lundi, on connaît la composition des deux poules du championnat national. La compétition mettra aux prises 23 clubs qui ont été repartis en 2 poules de 11 et 12 formations. Dans la poule A, on retrouve le Djoliba, tête de poule, le Réal, le CSD, l’AS Bakaridjan, l’ASB, LC.BA, le Mamahira, le Nianan, le Sonni de Gao, Avenir de Tombouctou, l’AS Police et l’AS Performance de Kabala. Quant au groupe B, il comprend le Stade malien, tête de poule, le COB, l’USFAS, les Onze Créateurs, le CSK, l’USC Kita, l’ASOM, l’AS Black star, l’US Bougouni, Yeelen Olympique et Sabana AC. La deuxième innovation de la compétition, en plus de la constitution de deux poules, c’est qu’elle se déroulera en deux temps. Concrètement, les équipes d’un même groupe s’affronteront en aller-retour et à l’issue de cette phase initiale, les deux premiers du classement, soit quatre équipes, se retrouveront pour le Carré d’as, dont le vainqueur sera sacré champion du Mali.
Pour la constitution des groupes, la commission ad’hoc a créé des chapeaux pour éviter que les poules soient déséquilibrées. Le Stade malien et le Djoliba étaient dans le chapeau 1, tandis que le Réal et le COB constituaient le chapeau 2. Le chapeau 3 était composé des clubs qui ont au moins 10 ans de présence dans l’élite à savoir le Nianan, l’USFAS, les Onze Créateurs, le CSK, l’AS Bakaridjan, le CSD, l’ASB, l’ASOM et le Mamahira. Quant au chapeau 4, il regroupait les formations qui ont au moins 5 ans de présence en D1. Il s’agit de l’AS Police, de Sabana AC, de l’Avenir AC, de l’USC Kita, de L.C BA, de l’US Bougouni, de l’AS Black star, du Sonni de Gao, de Yeelen olympique et de l’AS Performance. Selon une source proche du secrétariat général de la FEMAFOOT, le coup d’envoi du championnat sera donné vers le 20 août. «On va juste attendre que tous les clubs aient le règlement spécial pour fixer la date du démarrage de la compétition», a confié la même source.
L’annonce du démarrage du championnat intervient au moment où tous les regards sont tournés vers l’Assemblée générale élective de la FEMAFOOT, prévue le 29 août. Depuis plusieurs semaines, les tractations ont commencé pour les futurs candidats au poste de président de la FEMAFOOT. Selon nos informations, on s’achemine vers la mise en place d’un bureau de consensus qui regrouperait les représentants de Salaha Baby et Mamoutou Touré, les deux grands favoris de l’élection. Interrogé, un membre de l’ancien bureau de la FEMAFOOT a confirmé l’information, précisant toutefois «qu’il n y a encore eu aucun contact entre les deux camps». «Pour nous, la seule solution de sortie de crise est la mise en place d’un bureau de consensus. Il faut que les acteurs comprennent qu’aucun des deux camps ne pourra diriger seul la fédération. Quel que soit le vainqueur de l’élection, il aura besoin de la collaboration du camp adverse pour mener à bien sa mission, c’est-à-dire, remettre le football national sur les rails», a martelé notre interlocuteur qui a requis l’anonymat.
L’ancien dirigeant ajoutera : «Nous avons fait parvenir une proposition de bureau consensuel aux deux camps. Le même document a été transmis à l’Assemblée nationale et nous avons déjà reçu des échos favorables. Cependant, je dois avouer que rien n’est encore acquis, parce que des deux côtés, il y a des extrémistes qui excluent toute possibilité de travailler avec le camp adverse». «Malheureusement, a souligné notre interlocuteur, ce sont ces personnes (les extrémistes, ndlr) qui imposent leur volonté à la majorité». Sans être pessimiste pour la suite des événements, le dirigeant conclura : «Nous allons continuer notre travail, il reste encore quelques semaines avant l’Assemblée générale élective et tout peut arriver».
Pour mémoire, la FEMAFOOT a lancé l’appel à candidature, le 26 juin dernier mais jusqu’à la date d’aujourd’hui, aucun candidat ne s’est manifesté. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au jeudi 29 juillet à 16h et passé ce délai, aucun dossier ne pourra être déposé au secrétariat général de l’instance dirigeante du football national. C’est dire que les candidats n’ont plus qu’une dizaine de jours pour se manifester et déposer leur dossier, «accompagné de la liste complète des membres de leur bureau, avec indication du poste occupé par chaque membre», a précisé la FEMAFOOT. Aussi, indique la lettre circulaire de la fédération, «chaque liste doit être soutenue par au moins trois membres de la FEMAFOOT et doit obligatoirement inclure au moins une femme sous peine d’invalidation de la liste».
Ladji M. DIABY et Souleymane B. TOUNKARA

Laisser une réponse