Championnat national : COB et AS Police mènent la course

0
253

Après deux journées, les Policiers dominent la poule A tandis que les Olympiens mènent la danse dans la poule B

Le championnat national saison 2019-2020 a démarré le 16 août dernier après trois saisons d’interruption. Cette saison, 23 clubs sont en lice pour le trophée de champion que le Stade malien (18), le Djoliba (13) et le Réal (3) sont les seuls vainqueurs depuis son lancement en 1980. Depuis 1987, l’équipe de Sotuba et celle de Hérémakono, se succèdent au trône de la compétition nationale alors que le Stade malien a remporté les quatre derniers titres. La saison 2019-2020 débute bien. Certains clubs démarrent forts : l’AS Police, le CSD dans la poule A, le COB, le Stade malien et l’USC Kita dans la poule B. Ces équipes ont fait le plein, s’imposant lors des première et deuxième journées.
Le COB a successivement battu Yeelen olympique (4-1) et l’AS Black Star (3-2). Avec 6 points, l’équipe, dirigée par Ismaël Diané, occupe la première place du groupe B et dispose de la meilleure attaque de la compétition avec 7 réalisations. Les Verts sont suivis par le Stade malien qui a battu le CSK (2-0) et Yeelen olympique (3-2) tandis que l’USC Kita a dominé l’ASOM (1-0) et l’AS Sabana (2-1).

Ainsi, dans la poule B, le COB devance les Stadistes et les Kitois à la meilleure différence de but (+ 4 pour le COB contre +3 pour le Stade malien et + 2 pour l’USC Kita). L’USFAS compte deux points de moins que le trio de tête. Après un nul contre l’AS Black Star (0-0) lors de la première journée, les militaires se sont ressaisis devant l’ASOM, battue (3-1) lors de la deuxième journée. L’US Bougouni a concédé deux matches nuls contre respectivement l’AS Sabana (3-3) et les Onze Créateurs (0-0). Les Créateurs étaient exemptés de la première journée.
Au bas du tableau, on retrouve trois équipes qui affichent zéro point au compteur. Le promu Yeelen olympique a perdu ses deux matches contre le COB (1-4) et le Stade malien (2-3) tandis que l’ASOM a chuté à Kita devant l’USC Kita (0-1) et l’USFAS (1-3). Le CSK, exempté lors de la 2è journée, a perdu lors de la journée inaugurale devant le Stade malien (2-0). Dans ce groupe B, si le COB a effectué 7 réalisations, Yeelen olympique est l’équipe la plus perméable (7 buts encaissés en deux journées).

Dans le groupe A, l’AS Police crée la sensation. Les Policiers sont leaders du groupe après leurs victoires contre LCBA (3-0, 1re journée) et le Mamahira (1-0). Les hommes de Modibo Sidibé comptent 6 points, 3 buts marqués contre 0 encaissé. « C’est le début de la compétition. Nous sommes entrés de plain-pied. Nous prions Dieu pour que cela puisse continuer », déclare l’entraîneur des Policiers, Modibo Sidibé.
Reléguée en Division inférieure à la fin de la saison 2015-2016, l’AS Police revient dans l’élite, suite à la sentence du Tribunal arbitral du sport (TAS) du 15 novembre 2018 et ambitionne de jouer le Carré d’as. « Les jeunes sont déterminés, nous avons envie de jouer le Carré d’as, si possible jouer une place africaine. Les matches se suivent, mais ne se ressemblent pas. Nous allons préparer match après match », confie-t-il.
Le technicien estime que l’équipe a tiré beaucoup d’enseignements de sa descente en Division inférieure. « Le fait de jouer en deuxième Division, nous a servi de leçon. On s’est préparé en conséquence », dévoile Modibo Sidibé. Pour affronter l’élite nationale, l’AS Police a effectué un remaniement de son effectif. Plus de 75% sont des nouveaux, notamment Mamoutou Danfaga (ancien du CSD), qui ont déjà joué le championnat national avec d’autres clubs. « Nous sommes tombés et nous nous sommes relevés et nous nous sommes bien préparés pour jouer dans l’élite », a conclu l’entraîneur de l’AS Police, Modibo Sidibé.

Le CSD occupe le deuxième rang dans le groupe A. L’AS Police et le CSD comptent 6 points, mais les Policiers devancent l’équipe de Dougouwolofila à la différence de but (+4 pour l’AS Police contre +3 pour le CSD).
Le Sonni de Gao a créé la sensation lors de la deuxième journée en dominant le Réal (1-0) après avoir tenu en échec l’ASB (1-1) lors de la première journée. L’ASB, le Djoliba et le Sonni comptent chacun 4 points, mais les Bamakois bénéficient d’une meilleure différence de but (+5 contre +3 pour le Djoliba et +1 pour le Sonni). Au bas du tableau, on retrouve le Mamahira (11è) défait par le Réal (0-1) et l’AS Police (0-1), et le Nianan (12è), battu par le CSD (0-2) et le Djoliba (0-3). L’ASB compte la meilleure attaque de la poule A avec 6 réalisations.
Les Bamakois ont battu l’Avenir de Tombouctou 5-0, lors de la deuxième journée. A l’occasion, l’avant-centre de l’ASB, Chinedu Collin Amouna a réalisé le premier et l’unique triplé de la compétition pour le moment. Ce triplé le classe en tête du classement des buteurs. Derrière, on trouve plusieurs joueurs qui ont marqué deux buts : Idrissa Konaté (AS Performance), Fily Traoré et Moussa Garry (COB), Mamadou B. Camara (AS Black Star), Issiaka Samaké (Stade malien). Au total, 31 buts ont été marqués en deux journées de compétition.

Ladji M. DIABY

Laisser une réponse