Championnat national de basket-ball : Un carré D’AS ouvert et indécis

0
116

L’AS Police (en bleu) abordera la compétition avec les faveurs du pronostic

La compétition démarre aujourd’hui et quelques centaines de supporters seront autorisés dans les gradins de la salle du Palais des sports Salamatou Maïga

Le coup d’envoi du Carré d’as du championnat national de basket-ball sera donné aujourd’hui. Au total, quatre rencontres sont au programme et toutes les confrontations se dérouleront au Palais des sports Salamatou Maïga. Chez les Messieurs, l’honneur reviendra au champion du Mali en titre, l’AS Police d’ouvrir le bal contre Attar club de Kidal. Cette explication entre les hommes du technicien Moussa Sogoro et les Kidalois promet du spectacle, même si les Policiers sont invaincus depuis plusieurs mois et apparaissent encore cette année comme les grandissimes favoris du championnat.

Lors de la phase de poules, les deux équipes s’étaient affrontées et cette double confrontation a tourné à l’avantage des champions du Mali (79-62, 4è journée et 78-72, 11è journée). Les protégés de Moussa Sogoré auront donc à cœur de prouver que leurs succès de la phase initiale n’étaient pas un incident de parcours et l’équipe a toutes les cartes en main pour damer une fois encore le pion aux Kidalois. Une hypothèse d’autant plus plausible que les hommes de Moussa Sogoré n’ont concédé qu’une seule défaite depuis le coup d’envoi du championnat (61-64 contre le Réal lors de la 9è journée de la phase de poules).

Néanmoins, l’ailier de l’AS Police, Benkè Diaroum reste prudent et se méfie de l’équipe d’Attar club. «Tout ce que nous avons fait en 2019 est désormais derrière nous, martèle-t-il. Nous avons besoin de prouver qui nous sommes. Notre objectif est de remporter le championnat et de faire un parcours honorable en Ligue africaine de basket-ball (BAL, la nouvelle compétition de FIBA-Afrique, ndlr). Nous ne parlons plus de 2019».

Le manager des Policiers, Moussa Sogoré lui, est plutôt confiant et estime que son équipe ne vise que le titre. «Je ne sais pas si nous avons la meilleure équipe, mais une chose est sûre, l’AS Police peut se targuer d’avoir les joueurs les plus talentueux du pays et elle a plus de profondeur de banc, comparée aux autres formations», s’exclame le technicien.

Et d’ajouter : «Sans fausse modestie, je pense que nous sommes l’équipe à battre du Carré d’as». Dans le camp adverse, le technicien Moussa Cissé affiche également sa confiance et pense que son équipe a les moyens de se qualifier pour les Play-offs. «C’est le championnat, nous allons prendre les matches les uns après les autres, avec comme objectif la qualification aux Play-offs. Notre premier objectif était d’atteindre le Carré d’as, mais comme l’appétit vient en mangeant, nous allons tout mettre en œuvre pour participer aux Play-offs», déclare l’entraîneur d’Attar club.

Après l’explication entre l’AS Police et Attar club, le Réal en découdra avec l’AS Mandé, l’une des invités surprises de ce Carré d’as. Chez les Dames, cette première journée sera marquée par le choc entre le Stade malien et l’AS Police, mais l’explication entre le Djoliba et la surprenante équipe du Centre Bintou Dembélé de Koulikoro ne manque pas non plus d’intérêt. Les protagonistes vont s’affronter dans un format de championnat et les deux premiers de chaque tableau décrocheront les tickets des Play-offs, prévus du 2 au 7 novembre.

Demain, le Carré d’as se poursuivra avec les rencontres de la deuxième journée : chez les Messieurs, l’AS Mandé affrontera l’AS Police, alors que le Réal sera face à Attar club de Kidal. Sur le tableau féminin, le Stade malien sera face au Djoliba, alors que le Centre Bintou Dembélé (CBD) se frottera à l’AS Police et Stade malien-Djoliba.

La troisième et dernière journée du Carré d’as est prévue dimanche. «Nous sommes maintenant au Carré d’as, c’est la première fois que la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) organise un Carré d’as. Déjà lors de la phase de poules, nous avons vu les équipes bien en jambe, c’est un bon signe pour le Carré d’as. Cette deuxième phase promet de beaux duels, les matches s’annoncent ouverts quand on sait qu’aucune des équipes n’est invaincue. Chez les Messieurs, on a constaté que le niveau est en hausse, c’est un grand motif de satisfaction.

Cette remarque vaut aussi pour les filles», souligne le président de la FMBB, Harouna B. Maïga, avant d’annoncer le retour du public dans la salle. «Nous avons renforcé le dispositif sanitaire, pour cette étape, nous allons ouvrir la salle pour quelques centaines de supporters. Toutes les mesures édictées par les autorités seront respectées à l’entrée de la salle, mais aussi dans les gradins», a indiqué Harouna B. Maïga.

Seïbou S. KAMISSOKO

Laisser une réponse