Championnat national de foot féminin : Quatre équipes au coude à coude

0
214

Le championnat national de foot féminin promet du suspense cette année. En tout cas, les résultats des trois premières journées montrent clairement qu’il y a un nivellement de valeurs et que tout est possible cette année.

En effet, ce sont quatre équipes qui se partagent la tête du classement après trois journées de compétition et trois d’entre elles peuvent prétendre, chacune, au titre cette année. Il s’agit des Amazones de la Commune V, des Super Lionnes et de l’Usfas.

Les trois clubs comptent chacun 7 points, tout comme le quatrième, la surprenante de Badenya de Mopti. Grâce à une meilleure différence de buts, les joueuses de Baco-Djicoroni occupent la première place du classement (+14) devant les Super Lionnes d’Hamdallaye (+9) et l’Usfas (+9 également). Les joueuses de Mopti sont quatrièmes (+2). «Nous sommes très contentes d’être leaders du championnat après trois journées de compétition. Nous devons continuer sur la même lancée pour espérer remporter le titre de championne qui est notre objectif. Nous sommes prêtes à tous les sacrifices pour y arriver. En tout cas, nous n’avons peur de personne», confie la capitaine des Amazones, Zeïnabou Sidibé, après l.

Quid de l’AS Mandé, la championne sortante ? Pour le moment, l’équipe connaît des difficultés et pointe au cinquième rang avec 6 points. En 2016, lors de la première édition, l’AS Mandé, future championne, avait déjà pris le large à l’issue des trois premières journées. Dans le bas du tableau, on retrouve Santoro UFC et Super Club qui sont toujours à la recherche de leur première victoire depuis le début de cette 2è édition du championnat national.

La quatrième journée est programmée ce week-end et sera marquée par le duel entre les Super Lionnes et Badenya de Mopti. Cette confrontation mettra aux prise le deuxième et le quatrième du classement et sera un test grandeur nature pour les joueuses de la 5è région. L’opposition entre l’Usfas et l’AS Police ne manquera pas non plus d’intérêt, même si la formation militaire boxe dans une catégorie supérieure à celle des Policières. Du moins sur le papier.

Au stade municipal de San, Tériya accueillera le leader du classement, les Amazones de la Commune, alors que l’AS Mandé se rendra à Kayes pour affronter les Tigresses. L’AS Momo sera l’hôte du Réal, alors que le match des mal classés opposera Santoro UFC et Super Club. Malheur au vaincu !

Djènèba BAGAYOKO

Laisser une réponse