Championnat national : La belle opération du Réal

0
169

Badra Aliou Diakité (en noir et blanc) et ses partenaires affronteront le Djoliba lors de la prochaine journée

Les Scorpions ont repris la deuxième place de la poule A, en dominant 2-1 le CSD, lundi, au compte de la 20è journée

Un ouf de soulagement pour le Réal. Les Scorpions se sont imposés 2-1 contre le CSD, le lundi 2 mars au compte de la 20è journée du championnat national. C’était le match au sommet de la poule A et l’enjeu était énorme pour les deux équipes qui luttent pour la 2è place du groupe, synonyme de qualification au carré d’as. Avant cette rencontre, le CSD menait la course avec 35 points contre 33 unités pour le Réal. Désormais, ce sont les joueurs de Kamel Djabour qui occupent la 2è marche du podium devant leur victime du jour.
Lundi après le coup de sifflet final de l’arbitre central Ousmane Diakhaté, c’était donc la fête dans le camp du Réal. Les joueurs, le staff technique et les responsables du club présents dans les gradins se sont tous félicités. Jusqu’à la 80è minute, les deux équipes étaient à égalité et il a fallu cette grosse bourde du gardien du CSD, Boubacar Camara pour faire basculer le match. Le dernier rempart des visiteurs s’est raté sur son dégagement en envoyant le cuir dans les pieds d’Amadou Camara qui n’aura qu’à marquer dans les buts vides (2-1, 80è min).
Ce match Réal-CSD a été sans conteste l’une des meilleures rencontres du championnat national. Il y avait deux belles équipes sur le terrain et les joueurs se sont donnés à fond. Conséquence : les occasions ont été rares. Dès le coup d’envoi de la partie, le CSD met le pied sur le ballon.

Le match se joue dans le camp du Réal qui décide d’évoluer en bloc bas. Mais, peu avant la demi-heure, les Scorpions changent de schéma tactique. Ils jouent et portent le danger dans le camp de l’équipe des «7 Villages». Juste avant la mi-temps, le capitaine Mohamed Camara et ses partenaires débloquent le tableau d’affichage grâce à Ismaël Bamba. Le défenseur central profite d’un corner mal dégagé par la défense du CSD pour envoyer un tir qui fait mouche (38è min). C’est le score à la pause.
Au retour des vestiaires, le match se joue à 100 à l’heure. Chacune des deux formations tentent de marquer. Les visiteurs parviennent à remettre les pendules à l’heure. Déjà irréprochable dans l’axe central de sa défense, Hamidou Diallo marque un joli but en lobant le gardien du Réal, Daouda Koné après un une-deux avec Mohamed Touré (64è min). On connaît la suite : à la 80è minute, coup de théâtre. Suite à une erreur grossière du gardien du CSD, Boubacar Camara, l’avant centre des Scorpions, Amadou Camara marque et permet aux siens de repasser devant (2-1, 80è min).

« C’était un match difficile contre une superbe équipe du CSD. C’était un match à six points pour nous. Je crois que sur l’ensemble du match, nous avons imposé notre façon de jeu en alternant le bloc bas et le bloc haut. Je suis très content que le Réal ait gagné ce match», a réagi l’entraîneur du Réal, Kamel Djabour. «Le football est plein de coup de sort. S’il n’y a pas d’erreurs, il n’y a pas de but. Nous allons nous préparer pour les deux dernières journées. Le championnat n’est pas fini, il reste deux fois 90 minutes. On va prendre match par match. On va chèrement vendre notre peau contre le Djoliba», a ajouté le technicien.
Pour Sékou Seck, son équipe méritait au moins le nul. «Dans ce match, on méritait le partage des points. C’était un match important et on a vu deux belles équipes sur le terrain. C’est le football, on ne prévoit pas de chose, mais on le voit sur le terrain. C’était bien, si on avait réussi à gagner ou à faire match nul. à ce niveau, les erreurs se paient cash, c’est dommage», analysera l’entraîneur du CSD, avant de se projeter vers les prochaines journées. «Je sais que ce n’est pas fini.
Il reste deux matches, le Réal ne compte qu’un point d’avance sur nous. La qualification est possible, c’est à nous de relever la tête», a ajouté Baco Seck. Lors des deux dernières journées, le Réal va affronter, successivement le Djoliba et LC. BA, alors que les prochains adversaires du CSD sont l’AS Police et l’AS Performance.
à l’instar du Réal, le Stade malien s’est également imposé face à l’AS Black Star, battue 4-1. Le milieu offensif stadiste, Mamadou Traoré a ouvert le score à la 10è minute, avant que Djigui Tirera n’égalise pour l’AS Black Star. Mais par la suite, Mamadou Coulibaly (45è min +1, s.p.), Lassane Sylla (64è min) et Sadio Kanouté (70è min) ont marqué pour les Blancs, portant le score à 4-1.
Ladji M. DIABY

Lundi 2 mars au stade Mamadou Konaté
Réal-CSD : 2-1
Arbitrage d’Ousmane Diakhaté assisté de Abdoul K. Camara et Kassim Diakité.
Buts d’Ismaël Bamba (38è min), Amadou Camara (80è min) pour le Réal, Hamidou Diallo (63è min) pour le CSD.

Réal :
Daouda Koné, Mohamed Camara (cap), Boulkassou Diarra, Mamadou Zerbo, Amadou Haïdara (Mohamed Sangaré, 64è min), Badra Aliou Diakité, Ismaël Bamba, Boubacar Zerbo, Makan Samabaly (Amadou Camaran 72è min), Mohamed Chérif Sanogo, Dramane Traoré (Kokou Kloukpo, 62è min).
Entraîneur : Kamel Djabour.

CSD : Boubacar Camara, Boubacar Traoré, Sory Traoré, Hamidou Diallo, Moriba Diarra, Abdramane Diarra, Mohamed Touré (Zie Yacouba Ouattara, 89è min), Siaka Sidibé (Youssouf Diallo, 69è min), Nouhoum Koné (cap), Adama Samaké (Zanfing Coulibaly, 54è min), Karamoko Tangara.
Entraîneur Sékou Seck.

Laisser une réponse