Championnat national : LC. BA enfonce le Réal

0
257

Les Tigres de Lafiabougou ont créé la sensation, en battant le Réal 1-0, lundi au compte de la 11è et dernière journée de la phase aller du championnat. Un succès qui permet aux Jaunes de se hisser sur le podium, avec 21 points

La 11è journée du championnat national, qui marque la fin de la phase aller s’est achevée, lundi avec la rencontre entre LC. BA et le Réal. Cette rencontre a tourné à l’avantage des Tigres de Lafiabougou qui se sont imposés par le strict minimum 1-0. L’unique but de la partie porte la signature de Mohamed B. Traoré qui a fait trembler les filets, dès la 5è minute. Le Réal a couru derrière l’égalisation pendant plus de 80 minutes, mais LC. BA a résisté jusqu’au bout et n’a rien lâché. C’est la troisième défaite de suite pour les Scorpions, après celles concédées face au CSD (2-1, 9è journée) et au Djoliba (1-0, 10è journée). Conséquence : l’équipe de Djicoroni-Para perd du terrain et quitte le podium du groupe A composé, désormais du Djoliba (25 points, deux matches de moins), du CSD (23 points) et de LC. BA (21 points). Le Réal pointe à la 4è place du classement, avec 19 points, devant l’AS Police (5è, 14 points), l’ASB (6è, 12 points), l’AS Bakaridjan (7è, 12 points), le Mamahira AC de Kati (8è, 10 points). Avenir AC de Tombouctou (9è, 10 points), le Sonni AC de Gao (10è, 8 points), le Nianan de Koulikoro (11è, 8 points) et l’AS Performance (12è, 7 points) complètent le tableau.

Pour revenir à la rencontre entre les Tigres et les Scorpions qui a eu pour cadre le stade Modibo Keïta, elle a démarré sur les chapeaux de roue. Les deux équipes ont affiché leurs ambitions d’entrée de jeu, avec d’un côté LC. BA qui avait à cœur de confirmer sa victoire de la précédente journée, contre le Mamahira (1-0) et de l’autre, le Réal qui restait sur deux défaites et qui avait impérativement besoin d’un résultat positif pour reprendre la bonne direction de marche. Malheureusement pour les Scorpions, Mohamed B. Traoré donne l’avantage à LC. BA après seulement cinq minutes de jeu. L’attaquant des Tigres profitait, ainsi, d’un ballon mal repoussé par le keeper du Réal, Daouda Koné (5è min, 1-0). Piqué au vif, le Réal réplique par Mamadou S. Sacko. Servi aux abords de la surface de réparation adverse par un partenaire, le couloir droit des Scorpions se débarrasse de son garde du corps, avant d’expédier un tir puissant sur le montant gauche du keeper de LC. BA, Moussa Sangaré (7è min). Les Réalistes reviennent à la charge quelques minutes plus tard. à la réception d’un long centre de Mohamed Camara dans le dos de la défense adverse, Doussé Kodjo se présente seul devant le gardien Moussa Sangaré qui aura le dernier mot (18è min). Après ces alertes, le match baisse d’intensité et le public du stade Modibo Keïta n’aura plus rien à se mettre sous la dent avant la mi-temps.

Au retour des vestiaires, LC. BA décide de laisser l’initiative du jeu au Réal pour procéder par des contres. Une stratégie qui s’avéra payante pour les joueurs de la Commune IV qui obtiennent un penalty à l’heure de jeu, suite à une faute de main d’un défenseur du Réal dans la surface de réparation. Malheureusement, le milieu de terrain Sékou Konaté rate le cadre du gardien Daouda Koné. Après ce penalty, le Réal reprend la direction des opérations et multiplie les assauts dans la surface adverse, à l’image de cette belle reprise de la tête de Dramane Traoré claquée en corner par Moussa Sangaré (75è min). Mais jusqu’au coup de sifflet final, rien ne bougera au tableau d’affichage, à la grande joie des supporters de LC. BA. « Ça été un match très dur pour nous. On s’attendait à ça, parce que le Réal est une équipe qui joue bien, techniquement et tactiquement. Après avoir marqué, nous avons mis en place un système qui nous a permis de contrer l’adversaire. Nous avons eu la possibilité de marquer un deuxième but sur penalty, mais le cadre s’est dérobé. Je félicite mes joueurs, l’essentiel c’était les trois points», a déclaré l’entraîneur de LC. BA, Abdoulaye Camara, après la rencontre. Le technicien ajoutera : «Je suis très satisfait du bilan de la phase aller, l’équipe a commencé timidement et terminé fort avec cette troisième place, derrière le Djoliba et le CSD. Il faudra continuer sur la même lancée lors de la phase retour, notre objectif étant la qualification pour le carré d’as». Quant au technicien du Réal, Yelato Silué, il s’est dit déçu du résultat de la rencontre mais aussi du parcours de son équipe lors de la phase aller. « Le Réal vit une période difficile, heureusement que la phase aller arrive à son terme.

Il n’y a rien à dire qui puisse expliquer ce qu’il se passe en ce moment. Est-ce parce que les joueurs manquent d’envie ? Est-ce parce que l’équipe traverse une mauvaise passe ? Ou est-ce un problème d’arbitrage, parce que pour moi, il y a hors-jeu sur le but de LC. BA ? Je ne sais pas, mais il faut qu’on réagisse parce que ça commence à être embêtant pour tout le monde», a martelé Yelato Silué. «Le bilan est négatif, quand on regarde les moyens qui sont mis à la disposition de l’équipe par le comité directeur et avec l’effectif que nous avons, je pense que nous avons failli. Le Réal n’est pas à sa place», enfoncera le technicien ivoirien.
Contrairement à la poule A où le Djoliba a deux matches en retard, toutes les rencontres de la poule B se sont disputées. Dans cette poule, le Stade malien, invaincu depuis le début du championnat, vire en tête avec 28 points (+18) devant les Onze Créateurs (22, points+6) et le COB (20 points, +11). Grâce à sa belle victoire (1-0) à domicile devant le COB, l’USC Kita termine la phase initiale au pied du podium (4è, 19 points) et devance Yeelen Olympique (5è, 16 points), l’USFAS (6è, 13 points) et l’ASOM (7è, 11 points). Quant au CSK (9 points), à l’AS Black Star (9 points), l’US Bougouni (5 points) et l’AS Sabana (4 points), ils occupent respectivement les 8è, 9è, 10è et 11è places du classement.

Boubacar THIERO

Lundi 16 décembre au stade Modibo Keïta
LC. BA-Réal : 1-0.
But de Mohamed B. Traoré (5è min).
Arbitrage d’Abdoulaye Sangaré assisté de Seydou Diakité et Adama Togola.
LC. BA : Moussa Sangaré, Issoumaïla Issiaka, Soungalo Traoré (cap), Issouf Togola, Amadou Camara, Aboubacar Wagué, Ibrahim Dembélé, Sékou Konaté (Mahamadou Fofana, 69è min), Zoumana Soumaoro, Mohamed B. Traoré (Moussa Diallo, 39è min), Alioune Kanté (Moussa W. Doumbia). Entraîneur : Abdoulaye Camara
Réal : Daouda Koné, Mohamed Camara (cap), Ismaël Bamba, Mamadou S. Sacko, Moussa Ballo, Mohamed Sangaré, Makan Samabaly (Ibrahima Sangaré, 61è min), Amadou Haïdara, Doussé Kodjo (Naman Keïta, 61è min), Dramane Traoré, Kokou Kloukpo.
Entraîneur : Yelato Silué

Laisser une réponse