Championnat national : Le Stade malien fait le boulot

0
255

Les Blancs ont remporté le duel au sommet de la 19è journée face au COB défait 1-0. Avec désormais 47 points au compteur, l’équipe de Sotuba est assurée de terminer à la première place du groupe B, synonyme de qualification pour le carré d’as

Le match au sommet de la 19è journée a donc tourné à l’avantage du Stade malien. Samedi au stade du 26 Mars, les Stadistes ont battu le COB 1-0, grâce à une réalisation de Mamadou Coulibaly (60è min). La rencontre a bien débuté pour l’équipe de Sotuba. D’entrée de jeu, les joueurs de Djibril Dramé se créent, coup sur coup deux occasions nettes. Suite à une passe en retrait de Lassana Sylla, Mamadou Coulibaly reprend le cuir qui sera dévié en corner par un défenseur adverse (5è min).

Suite à ce corner exécuté par Issaka Samaké, le même Mamadou Coulibaly saute plus haut que tout le monde et place une tête qui oblige le gardien olympien, Abdoulaye Samaké à se détendre pour repousser le cuir (6è min). Mais après ces deux alertes, rien du côté stadiste. Les Blancs se contenteront d’une domination stérile face à des Olympiens inexistants sur le plan offensif. Il faudra attendre la demi-heure pour voir la première tentative du COB. Un tir de Mahamadou Cissé au-dessus de la barre transversale de Djigui Diarra (31è min).

Juste avant la pause, le Stade malien obtient un coup franc, bien placé, mais la tentative d’Issaka Samaké, à ras de terre, passe à côtté (42è min). Score à la mi-temps : 0-0. Au retour des vestiaires, les Blancs continuent sur la même lancée. à la réception d’un centre de Mamadou Traoré, Mamadou Coulibaly voit sa tête passer à côté (47è min). Deux minutes plus tard, rebelote : Mamadou Traoré centre pour Mamadou Coulibaly qui ne cadre pas sa frappe du gauche (49è min).

A l’heure de jeu, le Stade malien obtient un penalty consécutif à une faute d’un défenseur du COB sur Mamadou Coulibaly dans la surface de réparation. L’attaquant stadiste se fait justice lui-même et donne l’avantage aux siens (1-0, 60è min). Mené au tableau d’affichage, le COB se régénère.

Avec leur football caractérisé par des passes courtes, les Olympiens impriment leur rythme au match. Ils monopolisent le ballon et obligent le Stade malien à procéder par des contres. Dans le dernier quart d’heure, l’entraîneur du COB intègre le milieu offensif, Moussa Gary à la place du défenseur central, Idrissa Sangaré (79è min). Ses intentions sont claires : accentuer la pression sur les Blancs. Le technicien réussira en partie son pari, mais malgré la domination outrageuse de ses joueurs, le score n’évoluera pas au tableau d’affichage et c’est bien le Stade malien qui sortira vainqueur.

«C’était une rencontre dure, il fallait s’y attendre. à l’aller, cette équipe du COB nous avait déjà posé d’énormes problèmes (0-0, ndlr). Ça encore été le cas aujourd’hui (samedi, ndlr), mais nous avons mieux joué cette fois et le résultat est là. L’objectif était de gagner et nous l’avons fait, je ne peux que féliciter mes joueurs», a réagi l’entraîneur du Stade malien, Djibril Dramé.

Pour son homologue du COB, Ismaël Diané, c’était la déception après le coup de sifflet final de l’arbitre Mamadou Keïta. «Je suis un peu déçu parce qu’il y avait vraiment de la place pour nous pour gagner ce match. Dans les 30 dernières minutes, quand nous avons apporté des changements, le Stade malien a reculé et nous nous sommes créés des occasions. Nous pouvions égaliser et même gagner le match. Le résultat est donc décevant, mais il faut tourner la page et se concentrer déjà sur les deux derniers matches. Ils seront décisifs», dira le technicien des Verts.

Le COB est exempté de la 20è journée et il ne reste plus que deux matches pour l’équipe, contre trois pour ses deux concurrents directs, l’USC Kita et les Onze Créateurs. Pour le moment, pas d’inquiétude pour les Olympiens, puisque l’USC Kita (30 points) a perdu à Bougouni devant la lanterne rouge de la poule, l’US Bougouni (1-0, voir l’article de Boubacar Thiero) alors que les Onze Créateurs ont été tenus en échec par l’Asom (0-0).

L’équipe de Niaréla et la formation de la capitale de l’Arachide comptent le même nombre de points (30), mais les Créateurs bénéficient d’une meilleure différence de buts. Ainsi, les Onze Créateurs occupent la 3è place, tandis que l’USC Kita est 4è. Dans les autres rencontres, l’AS Black Star a dominé le CSK (3-0), alors que le Réal et son nouvel entraîneur, Kamel Djabour, ont surclassé Avenir AC de Tombouctou (3-0).

Les Réalistes comptent 33 points et occupent provisoirement la deuxième place du groupe, en attendant le match CSD-Mamahira, prévu cet après-midi au stade Mamadou Diarra H. de Koulikoro. Pour le moment, le CSD compte 32 points contre 31 pour LC. BA qui a déclaré forfait contre le Djoliba (43 points).

Ladji M. DIABY

Samedi 15 février au stade du 26 Mars

Stade malien-COB : 1-0

But de Mamadou Coulibaly (60è min, s.p.)

Arbitrage de Mamadou Keïta assisté de Baba Yomboliba et Bamory Traoré

Stade malien : Djigui Diarra, Issaka Samaké, Yacouba Doumbia, Mamadou Doumbia, Sambou Sidibé, Mamadou Coulibaly, Souleymane Coulibaly, Demba Diallo (Bakary Samaké, 86è min), Lassana Sylla, Mamadou Traoré (cap) (Saouty Traoré, 82è min), Mamadou Coulibaly (Sadio Kanouté, 90è min +1). Entraîneur : Djibril Dramé.

COB : Abdoulaye Samaké (cap), Idrissa Bagayoko, Idrissa Sangaré (Moussa Gary, 79è min), Harouna Samaké, Chiaka Guindo, Oumar Koné, Siradiala Keïta (Aboubacar Sissoko, 70è min), Souleymane Meïta, Modibo Touré, Abdourahamane Traoré, Mahamadou Cissé (Djibril Coulibaly, 58è min). Entraîneur : Ismaël Diané.

Laisser une réponse