Championnat national : Les équipes préparent déjà l’après coronavirus

0
201

Les Olympiens (jaune) restent maîtres de leur destin

À l’image du COB et de l’USC Kita qui s’affronteront lors de la dernière journée pour une place au carré d’as pour les Verts, (les Kitois étant déjà éliminés) les équipes attendent avec impatience la reprise de la compétition qui a été suspendue à cause du Covid-19

Alors qu’il ne reste qu’une journée avant la fin de la première phase du championnat national et que l’incertitude plane sur la reprise de la compétition, à cause de la pandémie du Covid -19, les équipes du bas du tableau ont déjà le regard tourné vers les play-offs. Il s’agit des quatre derniers des poules A et B qui s’affronteront dans un mini-championnat à l’issue duquel, six formations seront reléguées en deuxième Division. D’ores et déjà, on connaît le nom de quelques équipes qui participeront aux play-offs, appelés par certains le championnat des mal classés. Dans la poule A, on retrouve l’AS Performance (12è, 13 points), le Mamahira de Kati (11è, 15 points) et l’Avenir de Tombouctou (10è, 19 points). Le Sonni de Gao (9è), l’ASB (8è) et le Nianan de Koulikoro (7è) sont en sursis et seront fixés sur leur sort à l’issue de la dernière journée (si le championnat reprend).
Dans la poule B, l’US Bougouni (11è, 11 points), l’AS Sabana (10è, 11 points) et le CSK (9è, 17 points) disputeront les play-offs, quels que soient les résultats de la dernière journée, alors que l’Asom et l’AS Black star (21 points chacun) peuvent sauver leur tête, lors de l’ultime journée de la compétition. Pour ce faire, ces deux formations sont condamnées à gagner mais elles peuvent également compter sur une défaite de leurs concurrentes directes pour sauver leur peau. Beaucoup d’incertitudes pour la dernière journée du championnat, mais pour le moment, rien n’indique que la compétition reprendra et ira à son terme. Certes, les activités sportives et les regroupements de personnes (plus de 50 personnes, ndlr) ont été interdits par les autorités pour une période de 21 jours, à compter du 19 mars, mais au rythme actuel de la propagation du coronavirus à travers le monde, il y a fort à parier que les mesures de prévention seront prolongées, voire renforcées dans les semaines à venir.
Mais à l’image de l’entraîneur du COB, Ismaël Diané, la plupart des techniciens pensent que les compétitions vont reprendre dans notre pays et se projette, déjà vers la dernière journée de la phase initiale du championnat. «Notre sort dépend de notre dernier match de poule contre l’USC Kita. Si nous gagnons cette rencontre, nous serons qualifiés pour le carré d’as. C’est dire que, nous sommes maîtres de notre propre destin et c’est déjà une bonne chose. Personnellement, je suis optimiste et j’espère que l’équipe fera un bon, résultat contre Kita lors de la dernière journée. En tout cas, la route du carré d’as passe par un succès à Kita», a confié le technicien des Verts. Et de rappeler : «La mission qui nous a été assignée, c’est la qualification au carré d’as et nous allons tout faire pour atteindre cet objectif. Ce qui est sûr, les joueurs sont motivés, même si tout le monde est au repos forcé depuis quelques jours. Nous espérons tous que la situation va évoluer de façon positive, parce que les joueurs ont hâte de retrouver la pelouse».
Malgré l’élimination de son équipe de la course à la qualification au carré d’as, le technicien de Kita, Ousmane Bathily attend également avec impatience la reprise du championnat national et, surtout le choc avec le COB, comptant pour la dernière journée. «On va jouer ce match comme toutes les autres rencontres. Notre objectif est de terminer sur une note positive et on jouera ce match, comme si on était encore en course pour la qualification», prévient le technicien. L’autre enjeu de la confrontation avec le COB, poursuivra Ousmane Bathily, «c’est le fait qu’il servira de préparation pour les jeunes dans la perspective de la Coupe du Mali». Les Olympiens sont donc prévenus.

Boubacar KANTÉ

Laisser une réponse