Mali, Championnat national U17 Filles de cricket : Puissance de Faladié fait parler sa puissance

0
235

L’histoire retiendra que les joueuses de la Commune VI ont été les premières à inscrire leur nom au palmarès de la compétition

Vendredi dernier lors de la cérémonie de remise des prix de la première édition du championnat national U17 Filles, on avait l’impression que ce n’est pas une, mais toutes les équipes participantes au tournoi (5 au total) qui ont gagné. En effet, pendant toute la durée de la cérémonie, les joueuses de Ba Fanta cricket club, des All stars de Korofina, de Néhimie de Katibougou et des Sofas de Sikasso ont chanté et dansé ensemble, partageant ainsi, la joie de Puissance de Faladié qui venait d’être sacrée championne du Mali (98-84 face aux Sofas de Sikasso).

Sous le son de la musique qui résonnait, les joueuses ont passé de longues minutes sur la pelouse du terrain de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) à manifester leur joie et il était impossible de distinguer les unes des autres sans la couleur de leur maillot. C’est dans cette ambiance carnavalesque que Issiaka Diarra, conseiller à la Primature, remettra le trophée à la capitaine de Puissance de Faladié, Nakany Keïta.

émue, la jeune joueuse brandit le trophée sous les ovations des spectateurs et de la musique de la Fanfare nationale, avant de courir vers ses coéquipières. Tour à tour, les joueuses de Puissance, prendront, chacune, le prestigieux trophée pour le soulever et le montrer au public.

Outre le trophée et le titre de championne du Mali, l’équipe de la Commune VI a reçu une enveloppe de 75.000F cfa, contre 40.000F cfa pour les Sofas de Sikasso, la seule formation de l’intérieur qui a participé au tournoi.

Pour les récompenses individuelles, le titre de meilleure serveuse a été décerné à Rouky Niagandou des All stars, alors que Balkissa Coulibaly de Ba Fanta cricket club a été désignée meilleure batteuse du tournoi.

Cerise sur le gâteau pour la jeune cricketteuse, elle a également été sacrée meilleure joueuse de la compétition. Il faut dire que Balkissa Coulibaly a marqué la compétition de son empreinte, elle a été la seule joueuse qui a disputé toutes les séries sans être éliminée une seule fois.

Mais de façon générale, soulignera le président de la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik), Kawory Berthé, «toutes les équipes se sont bien comportées et nous avons été surpris par le niveau des joueuses». Et le premier responsable du cricket national d’expliquer : «C’est la première fois que toutes ces filles participent à une compétition d’envergure nationale. Ce championnat était un test pour elles, mais pour un coup d’essai, elles ont réalisé un véritable coup de maître. Nous sommes satisfaits sur toute la ligne, bravo aux filles et félicitations aux encadreurs qui font un travail extraordinaire». Pour la petite anecdote, Puissance de Faladié et les Sofas de Sikasso ont été créés la même année (2018) et les deux formations sont entraînées, respectivement par  Soumana dit Kéké Berthé et Seydou Diamouténé.

Selon le président de la FeMaCrik, cette première édition du championnat national U17 Filles a permis de détecter plusieurs jeunes talents qui pourraient constituer l’ossature de la sélection nationale féminine de cricket. C’était l’un des objectifs du tournoi, a indiqué Kawory Berthé, en ajoutant que le Conseil international de cricket (ICC) avait également attiré l’attention de la fédération sur la nécessité de promouvoir le cricket féminin. «ICC a félicité le Mali pour les progrès réalisés par notre pays, mais en même temps, il nous a demandé de mettre l’accent sur le cricket féminin. En plus, je dois dire que lors de la dernière assemblée ordinaire, les filles elles-mêmes avaient demandé l’organisation d’une compétition de catégorie d’âge. Grâce au soutien de nos partenaires, leur demande a été satisfaite», dira Kawory Berthé, avant d’adresser ses remerciements au Comité national olympique et sportif (CNOS) et au ministère de la Jeunesse et des Sports.

Souleymane B. TOUNKARA

Laisser une réponse