Championnats nationaux cadets et juniors féminins de hand-ball : La compétition démarre aujourd’hui

0
90

Sacré sur les deux tableaux l’année dernière, le Centre omnisports de Lafiabougou fait figure de grand favori, mais les Centristes devront s’accommoder de la présence de certaines équipes, comme le Mamahira de Kati, l’AS Mandé, le Sigui de Kayes

Le hand-ball féminin à l’honneur. L’édition 2020 des Championnats nationaux cadets et juniors féminins démarre aujourd’hui au stade Mamadou Konaté et se poursuivra jusqu’à dimanche. Pendant cinq jours, les handballeuses seront face à face, avec comme enjeu principal, le titre de champion du Mali. Chez les cadettes, la compétition mettra aux prises le Tata de Sikasso, le Centre omnisports de Lafiabougou, le Mamahira de Kati et le Sigui de Kayes alors que le tableau des juniors est composé du Tata de Sikasso, du Centre omnisports de Lafiabougou et de l’AS Mandé.

Dans chaque catégorie, les équipes s’affrontent dans une formule de mini-championnat aller simple et la formation qui totalisera le plus grand nombre de points sera sacrée championne. «Cinq clubs à savoir, le Tata de Sikasso, le Centre omnisports de Lafiabougou, l’AS Mandé, le Mamahira et le Sigui nous avaient confirmé leur participation au tournoi, mais à la dernière minute, certains ont fait faux bond. C’est ce qui explique le faible nombre de participants», a indiqué hier le secrétaire général de la Fédération malienne de handball (FMHB), Seïdou Guindo. Et d’ajouter : «Toutes les dispositions sont prises pour que les mesures décrétées par les autorités sanitaires soient respectées».

Double vainqueur l’année dernière, le Centre omnisports de Lafiabougou s’affiche comme le grand favori de la compétition et l’entraîneur du club, Youssouf Maïga rêve de remettre ça cette année. «En tant qu’équipe championne, nous avons bien préparé ces championnats. Notre objectif est clair est de remporter les deux trophées comme nous l’avons fait l’année dernière», martèle le technicien qui reste toutefois prudent au sujet de ses cadettes. «Sur le tableau junior, je pense que nous pouvons gagner le titre sans grande difficulté. Je ne vois aucune équipe dans ce championnat qui peut nous battre.

Mon inquiétude se situe au niveau des cadettes où il y a encore quelques lacunes qui peuvent être préjudiciables pour les filles. Néanmoins, je suis confiant pour la suite des événements», ajoute Youssouf Maïga. En marge de ces championnats nationaux cadets et juniors féminins, se tiendra le 20è conseil extraordinaire de la Fédération malienne de hand-ball et une session de formation des jeunes arbitres. Les assises se dérouleront les 23 et 24 octobre au stade Mamadou Konaté et seront consacrées à la relecture des textes réglementaires de l’instance dirigeante du hand-ball national.

Le secrétaire général de la FMHB, Seïdou Guindo précise que ce sont les présidents des ligues de hand-ball, les experts et personnes ressources désignés qui participeront à la rencontre. Concernant la session de formation des jeunes arbitres de hand-ball, elle regroupera les représentants de toutes les équipes participantes aux championnats.

Boubacar THIERO

Laisser une réponse