Championnats nationaux cadets et juniors féminins de hand-ball : Le COL fait coup double d’entrée de jeu

0
84

Le coup d’envoi de l’édition 2020 des Championnats nationaux cadets et juniors féminins a été donné mardi, au stade Mamadou Konaté. Le match d’ouverture a mis aux prises les cadettes du Mamahira de Kati et leurs homologues du Centre omnisports de Lafiabougou (COL). Comme il fallait s’y attendre, les championnes en titre, à savoir les Centristes de Lafiabougou ont déroulé face aux Katoises, étrillées 29-4 au terme d’une rencontre à sens unique. Les protégées du coach Youssouf Maïga affichent ainsi leurs ambitions d’entrée de jeu et envoient un message fort à leurs prochaines adversaires.

À l’instar de l’équipe cadette, la formation junior du COL a également fait parler la poudre pour sa première sortie, se promenant 17-11 face à l’AS Mandé. «Je suis très content d’avoir remporté les deux rencontres de la première journée. Je m’inquiétais un peu pour cette première journée surtout du côté de l’équipe féminine cadette mais les joueuses ont répondu présentes et m’ont totalement rassuré», a réagi le technicien du COL «La rencontre des juniors, poursuivra Youssouf Maïga, a été disputée et cela se comprend parce qu’il y a une grande rivalité entre les deux formations.

Mais là aussi, l’essentiel a été fait. Après une première période compliquée, les enfants ont bien réagi après la reprise et se sont logiquement imposés. Je félicite les joueuses et les joueurs et j’espère qu’on continuera sur la même lancée jusqu’au bout. En tout cas, notre objectif est de remporter les deux trophées, comme nous l’avons fait l’année dernière», a conclu Youssouf Maïga.

Pour l’entraîneur de l’AS Mandé, Siriman Diawara, la défaite de son équipe s’explique par le manque de fraîcheur physique des joueuses. «Pour moi, c’est la fatigue qui a fait la différence dans cette rencontre. La Fédération malienne de hand-ball n’a pas communiqué le programme des rencontres à temps. Nous avons fait un entraînement dur ce matin parce que nous ne savions pas que l’équipe devait jouer aujourd’hui. J’ai été informé à quelques heures du match. Les filles n’ont pas récupéré, elles étaient fatiguées et je ne peux rien leur reprocher», a confié Siriman Diawara après la rencontre. Fair-play, le technicien a, ensuite, félicité le COL pour sa victoire et pris rendez-vous pour la prochaine journée.

Boubacar THIERO

Laisser une réponse