Cilss : La 19è conférence des chefs d’État et de gouvernement tenue

0
238

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a participé hier par visioconférence à la 19ème conférence des chefs d’État et de gouvernement du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss).

Outre les chefs d’état et de gouvernement, le sommet a vu la participation de Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, Daniel Moore, directeur de la Mission régionale de l’USAID Afrique de l’Ouest, chef de file des Partenaires techniques et financiers du Cilss, Dr. Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et Dr. Bandar Hajjar, président du Groupe de la Banque islamique de développement (BID).

Après le discours du président en exercice sortant du Cilss, le Burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, il y a eu la présentation du rapport du ministre coordonnateur, ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles du Burkina Faso, Salifou Ouédraogo, suivie des discussions. à la fin des travaux, le Maréchal Idriss Deby Itno du Tchad a été désigné nouveau président en exercice de la conférence des chefs d’état et de gouvernement du Cilss.

Le président Keïta avec le Premier ministre et la secrétaire générale de la Présidence

Il faut rappeler que le Cilss a été créé en 1973, lors de la première grande sécheresse dans la région afin de mobiliser les populations sahéliennes et la communauté internationale autour de l’aide d’urgence et de la mise en œuvre des programmes dans différents domaines : agriculture pluviale et irriguée, hydraulique, environnement, transport, communication. En 1995, il a recentré ses activités autour notamment de la sécurité alimentaire et de la gestion des ressources naturelles.

Aujourd’hui, le Cilss regroupe 13 pays: Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad, Bénin, Côte d’ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sénégal, Togo et Cap Vert.

Madiba KEITA

Laisser une réponse