CMAS de l’imam Mahmoud Dicko : Vers une nouvelle contestation

0
332

La Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam de Mahmoud Dicko (CMAS) a annoncé une nouvelle vague de manifestations qui fédèrerait plusieurs autres regroupements politiques. L’annonce était faite lors d’une conférence de presse animée ce mardi par le coordinateur général de la Cmas Issa Kaou Djim. Le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) et le mouvement Espoir « Mali Kura » étaient représentés.

D’entrée de jeu, Issa Kaou Djim a dressé un tableau plutôt sombre de la situation actuelle du Mali. Le porte-parole de l’imam Mahmoud n’a pas été avare de critiques acerbes contre les autorités dans la gestion de notre pays. C’est pourquoi « le mouvement compte se lever bientôt » pour dénoncer, dit-il, la mauvaise gouvernance, la situation économique du pays, l’insécurité grandissante déroulement des élections législatives.

La gestion de la pandémie de Covid-19 n’a pas été occultée par le coordinateur de CMAS. Il a évoqué les effets néfastes de la pandémie sur l’économique notamment avec la baisse des prix des matières premières dont le coton.

Pour aller au front, le mouvement s’est trouvé des associés dans la classe politique. Parmi les mouvements avec lesquels la CMAS pourrait se coaliser figure le mouvement Espoir « Mali Kura », dont le représentant à la conférence, Tiémoko Mahamane Maiga, a soutenu que son mouvement partage la même vision.

Le Front pour la sauvegarde de la démocratie(FSD) est également de la partie. Il est représenté par Nouhoum Sarr qui a, lui aussi, dénoncé la mauvaise gouvernance et appelle à une mobilisation populaire.

M. TOURÉ

Laisser une réponse