Comité syndical de l’AGETIC : MAMEDY DRAMÉ AUX COMMANDES POUR 5 ANS

0
473

Une des participants lors de l’ouverture des travaux au siège de l’AGTIC


Le comité syndical de l’Agence de gestion des technologies de l’information et de la communication (AGTIC) a procédé, jeudi dernier, au renouvellement de son bureau. L’évènement s’est déroulé au siège de l’Agence, en présence des délégués de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), notamment le secrétaire général du Syndicat national de l’information, de la presse et de l’industrie du livre (SNIPIL), Abdourahmane Touré.
A l’issue d’un vote supervisé par les membres du Syndicat national de l’information, de la presse et de l’industrie du livre, Mamedy Dramé a été porté à la tête d’un bureau de 13 membres, élu pour un mandat de 5 ans, au lieu de 3 ans comme c’était le cas jusqu’à présent.
Il faut rappeler que les mandats syndicaux des organisations syndicales affiliées à la plus grande centrale syndicale du pays (UNTM), ont été harmonisés et ramenés à un quinquennat renouvelable. Le bureau rentrant assure qu’il défendra dans le respect de la législation malienne et des principes syndicaux, les intérêts matériels et moraux des travailleurs de l’Agence de gestion des technologies de l’information et de la communication.
Certes, les défis sont majeurs mais Mamedy Dramé se dit prêt à les relever avec le soutien de ses collègues. «Je compte sur mes collègues. Si j’arrive à être compris et accompagné par eux, je pense pouvoir atteindre les objectifs que nous, nous aurons fixés », a indiqué le nouveau secrétaire général. Quant au secrétaire général du SNIPIL, il a témoigné de sa satisfaction de voir le renouvellement du bureau syndical de l’AGETIC se tenir normalement et dans le calme. A cet effet, il a exhorté le nouveau secrétaire général et son équipe à être au rendez-vous de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et militants du SNIPIL.
«La vie syndicale n’est pas du tout facile, il faut être prêt à aller au charbon pour le bien-être des autres», a martelé Abdourahmane Touré.
Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse