Commémoration du 22 septembre : « Je demande au peuple malien de soutenir les forces de défense et de sécurité »

0
349

Soixante ans après son indépendance, le Mali apparaît plus fragilisé que jamais par le terrorisme, le communautarisme mortifère qui décime certaines de ses régions et l’instabilité institutionnelle.

Le défi sécuritaire est si complexe qu’il ne pourrait être relevé que dans un sursaut national, appuyé par les forces étrangères partenaires. D’où cet appel du président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) : « Je demande au peuple malien de soutenir les forces de défense et de sécurité dans les efforts qu’elles déploient pour ramener la paix et la sécurité au Mali (…) de soutenir également les partenaires ».

Le colonel Assimi Goïta s’exprimait ainsi au terme du défilé militaire qu’il a présidé ce mardi sur la Place d’armes du 34è Bataillon du génie militaire. Plusieurs personnalités y ont assisté, notamment des anciens Premier ministres et ministres, ainsi que des représentants d’organisations internationales et de pays accrédités dans notre pays.

Cette année, l’évènement a été différent du traditionnel rendez-vous républicain. Les effectifs ont été considérablement réduits : deux sections au maximum par corps. Et aucun véhicule motorisé n’était présent.
A la fin du défilé, le colonel Assimi Goïta a rendu hommage aux pères de l’indépendance, tout en rappelant qu’il incombe à tous les Maliens de tenir le flambeau  afin de léguer un Mali stable et prospère aux générations futures.

I. DEMBÉLÉ

Laisser une réponse