Commerce et concurrence : ALHASSANE AG AHMED MOUSSA RENCONTRE LE PERSONNEL DE LA DNCC

0
1736

Le ministre regardant la maquette de l’Hôtel du commerce


Le ministre du Commerce et de la Concurrence, Alhassane Ag Ahmed Moussa a visité mardi, les locaux de la Direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (DGCC)  où il a  échangé  avec le personnel. La rencontre  avait pour objectif de s’enquérir des difficultés et conditions de travail du personnel.
Créé par l’ordonnance N° 2017-013/P-RM du 6 mars 2017, la Direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence est un service central de l’Etat.
Elle a pour mission l’élaboration des éléments de politique nationale en matière de commerce, de concurrence, de métrologie et de protection des consommateurs. Elle doit aussi assurer la coordination, le contrôle et la mise en œuvre de la dite politique. La DGCC comprend trois services en staff et quatre sous-directions.
A l’issue des échanges, le ministre a constaté que de gros d’efforts ont été faits en matière d’organisation, mais qu’en dépit de cela,  d’importants défis restaient à relever  en vue d’améliorer la prestation de cette direction si importante pour l’organisation du commerce au Mali.
Concernant les équipements, Alhassane Ag Ahmed Moussa a estimé qu’il faut moderniser les outils de travail et surtout améliorer la qualité des ressources humaines avec un programme de formation sur trois ans, destiné au personnel pour le renforcement de ses capacités.
Pour sa première année d’existence, la DNCC compte 89 agents pour un besoin minimum de 164  agents prévu par le cadre organique de la structure. Le ministre a rassuré que des efforts seront fait pour améliorer l’effectif  à partir du redéploiement du personnel de la fonction publique. S’agissant de l’amélioration des textes du commerce intérieur, notamment ceux qui gèrent la distribution, il a précisé que la chaine de distribution est encadrée par des textes. Il s’agit, selon lui,  de voir comment, de façon pédagogique, ce texte peut être appliqué efficacement.
Le ministre du Commerce et de la Concurrence a ensuite visité l’Hôtel du commerce en chantier à Quinzambougou, sur la route de Sotuba. Le coût de réalisation de cet  hôtel  est évalué à environ 6 milliards de Fcfa  sur un délai d’exécution de 4 ans. Dans la programmation initiale, le chantier devait être réalisé à hauteur de  32% au 31 décembre 2018. Mais on note  un léger retard dans l’exécution des travaux.
Toutefois, l’entreprise en charge des travaux et le bureau de contrôle se sont engagés afin que le chantier atteigne au moins  30% de réalisation d’ici la fin de l’année.
Ce qui permettra de respecter la programmation initiale d’exécution du projet. L’hôtel du commerce va abriter la direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence, l’Agence malienne de promotion des exportations et tous les projets d’encadrement et d’accompagnement du secteur privé liés à la DGCC.
Abdoul Karim
COULIBALY

Laisser une réponse