Concertations nationales sur la Transition au Mali : Les termes de référence seront validés ce samedi

0
471

Le porte-parole du CNSP, le colonel-major Ismaël Wagué

Les concertations nationales sur la Transition auront lieu du 10 au 12 septembre au Centre international de conférences de Bamako (CICB). L’annonce a été faite, hier dans la soirée, par le porte-parole du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel-major Ismaël Wagué. C’était au cours d’un point de presse. En prélude à ces assises, se tiendront ce samedi 5 septembre les ateliers de validation des Termes de référence (TDR) des concertations nationales à Bamako et dans les régions.

Les TDR concernent notamment la feuille de route, l’architecture, les organes et la charte de la Transition. Les concertations proprement dites réuniront au CICB les délégués régionaux, nationaux et ceux de la diaspora. Les travaux sont placés sous l’égide du colonel Assimi Goïta, président du Comité national pour le salut du peuple.

La décision de faire valider les Termes de référence au cours d’une rencontre préliminaire, traduit la volonté des nouvelles autorités de mieux préparer les concertations nationales en élaborant un document de travail bien ficelé.

Rappelons qu’en début de semaine, au cours des rencontres en prélude aux concertations nationales, le Comité national pour le salut du peuple avait promis de mettre les Termes de référence de à la disposition des forces vives invitées.

Inutile de rappeler que les Termes de référence sont indispensables pour réussir des échanges ordonnés pouvant déboucher sur des conclusions consensuelles. Car, c’est à la lumière de ce document de travail que les participants peuvent se préparer en amont afin de formuler des recommandations pertinentes.

Les nouvelles autorités entendent tout mettre en œuvre pour la réussite de ces assises nationales censées tracer la voie vers le retour à l’ordre constitutionnel normal dans notre pays, après la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta.

C’est dans cet esprit que les responsables du CNSP ont pris le soin de baliser le terrain par des rencontres en amont avec toutes les forces vives de la nation. Cela était d’autant plus nécessaire que le premier rendez-vous pris pour échanger sur la Transition a dû être reporté, suite à la décision du M5-RFP de ne pas y participer, car n’ayant pas été formellement invité.

La décision du report ayant été annoncée sur le tard, certains invités avaient, dès les premières heures de la matinée du samedi 29 août, pris place dans la grande salle du Centre international de conférences de Bamako.

Une rencontre était prévue hier dans la soirée entre le CNSP et le M5-RFP à Kati. Les leaders du M5-RFP ne cessent de réclamer un rôle de premier plan aux côtés du CNSP dans le cadre de la conduite de la Transition. Pour les dirigeants du mouvement de contestation qui a ferraillé longtemps contre l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, une place prépondérante leur revient du fait pour leur lutte pour le changement de régime.

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse