Confinement

0
1854

Confiner, selon le Petit Larousse, c’est l’action de se tenir enfermé, s’isoler, se limiter à une occupation, une activité. Aujourd’hui, le confinement rythme le quotidien de plus de 3 milliards de personnes à travers le monde à cause du coronavirus (Covid-19).
D’après les spécialistes, le confinement permet de freiner temporairement les contaminations. Si chacun reste chez soi, c’est la garantie de limiter la hausse du nombre de cas. Pour les gouvernements, c’est une méthode qui permet de gagner du temps. Car le confinement est extrêmement efficace, non pas pour détruire le virus, mais pour en limiter ses conséquences. La limitation du nombre de contacts va diminuer de façon très importante les nouvelles infections. Donc, les gens doivent rester chez eux, pour qu’on arrive à aplatir la courbe des nouvelles infections. Et en faisant cela, on arrive à protéger le système de santé pour qu’il continue à prendre soin des malades de façon optimale et à diminuer de façon très importante la mortalité.
Confiner tout un pays en cas de pandémie, cette solution peut être la bonne pour éviter la propagation de la maladie mais elle est coûteuse pour l’État. Par exemple, selon les experts, la France pourrait perdre 3 points de PIB (Produit intérieur brut) sur l’année à cause d’un seul mois de confinement général. Ensuite, en termes d’image, c’est une décision assez peu populaire même si elle apparaît au final être assez bien acceptée. Les populations comprenant l’urgence sanitaire.

Chez nous, tout le monde s’accorde à dire que le confinement général n’est pas possible. L’argument qui prime est que la plupart de nos concitoyens vivant dans les centres urbains cherchent leur gagne pain quotidiennement. Les immobiliser chez eux est possible si l’État a les moyens de satisfaire à leurs besoins essentiels, le temps du confinement (nourritures, eau, électricité, soins de santé). C’était le cas à Wuhan en Chine où le coronavirus est apparu en décembre 2019. Pendant tout le temps du confinement, le gouvernement donnait à manger aux habitants de la ville.
L’autre argument est que chez nous, pour que le confinement général soit respecté, il faut que l’État déploie un maximum d’agents de force de l’ordre sur le terrain. Notre pays a-t-il l’effectif pour le faire ? Pas sûr. En Chine, pour faire respecter le confinement à Wuhan ou à Pékin, le parti communiste au pouvoir s’est, en dehors des forces de l’ordre, appuyé sur ses cellules qui sont dans les quartiers. Et cela a marché.

Madiba KEITA

Laisser une réponse