Conseil régional de Sikasso : La gestion du pôle de Bougouni à la loupe

0
147

La restitution publique de la gestion de 2019 concernant le pôle de développement de Bougouni, a regroupé lundi dans la capitale du Banimonotié, les préfets, les présidents des conseils de cercle, les maires, les représentants des services techniques et de la société civile des trois cercles qui composent ce pôle de développement (Bougouni, Kolondiéba et Yanfolila).

L’objectif général de cette restitution publique, était d’informer les citoyens sur l’état d’exécution du budget 2019 de la collectivité territoriale de la région et de renforcer le dialogue entre les acteurs en vue d’un développement durable de la Région de Sikasso.
Pour le représentant du conseil de cercle de Bougouni, Abraham Dakono, cette restitution est un exercice démocratique bien accueilli par le pôle de Bougouni. Elle intéresse toute la Région de Sikasso et permet d’instaurer la confiance entre les acteurs du développement.

Le 1er vice-président du conseil régional de Sikasso, Dr Soumaîla Traoré, a rappelé que sa structure qui a organisé cette rencontre est dans une dynamique de restitution publique. Selon lui, les collectivités territoriales, à l’image de l’Espace d’interpellation démocratique (EID) au niveau national, ont créé des cadres de concertation qui constituent des espaces d’échanges et d’interpellation entre les gouvernants et la population. Les objectifs visés par cette séance de restitution sont, entre autres, communiquer et échanger sur le compte administratif 2019 et les réalisations faites dans les trois pôles de développement.

Dans son intervention, le préfet du Cercle de Bougouni, Bouréima Ongoïba a salué l’organisation de cette séance de restitution publique du pôle de Bougouni car selon lui, c’est un outil d’évaluation et un baromètre de mesure de la progression de notre décentralisation.

Au cours des travaux, l’équipe du Conseil régional de Sikasso a fait plusieurs communications notamment sur l’état de mise en œuvre des recommandations de la restitution publique, les différentes orientations du développement, le compte administratif 2019, le bilan financier des activités menées et surtout les investissements au niveau du pôle de Bougouni.

Des exposés, il ressort que le budget de l’exercice 2019 du conseil régional de Sikasso se chiffre en recettes et en dépenses à plus de 16 milliards de Fcfa, issus de l’état, de l’ANICT, du Conseil régional et des différents partenaires au développement. Les dépenses sont essentiellement effectuées dans les trois pôles de développement ainsi que le fonctionnement.

Le président du Conseil régional de Sikasso, Yaya Bamba, a donné de larges informations sur les orientations et les réalisations faites avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers dans les différentes localités. Les investissements réalisés dans le pôle de Bougouni en 2019 sont entre autres, les travaux d’aménagement hydro agricole de la plaine de Néguéla dans le Cercle de Kolondiéba, la construction d’une unité de transformation de la noix de cajou à Garalo dans le Cercle de Bougouni.

Dans le cadre de la maîtrise d’eau de surface, le Conseil régional a également réalisé des ponts barrages, des retenues d’eau et des seuils dans plusieurs villages du pôle.

À l’issue des débats, plusieurs recommandations ont été formulées par rapport à la gestion de la migration des populations du centre vers le sud, la réalisation d’un cadastre minier, la redynamisation de la plateforme DEL et le développement de la technique d’amélioration de la fertilisation des terres cultivables.

À la fin des travaux, le préfet du Cercle de Bougouni a remercié les participants pour la pertinence des questions et des préoccupations soulevées au cours des débats. Selon lui, les recommandations sont légitimes et le Conseil régional saura leur réserver des traitements appropriés. Il a enfin remercié les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis multiformes au développement de la région.

Fousseyni DIABATÉ
Amap Sikasso

Laisser une réponse