Consolidation de la Paix : 25 JEUNES DE TOMBOUCTOU SERONT FORMÉS SUR LES STRATÉGIES

0
772

En janvier prochain, les anciens boursiers du Programme du département d’Etat américain «Mandela Washington Fellowship Alumni Association of Mali» réaliseront un programme de formation et d’accompagnement de 25 jeunes entrepreneurs de la région de Tombouctou. Dans le but d’informer l’opinion internationale du lancement de ce programme, les organisateurs ont organisé, mardi dernier à l’hôtel ONOMO, une conférence de presse, en présence du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis dans notre pays, Gregory Garland, du représentant de la Banque mondiale, Ibrahim Camara et de plusieurs participants.
Durant dix jours, les 25 participants de la région de Tombouctou seront formés sur les programmes académiques, le mentorat, les outils de consolidation de la paix. Certains bénéficieront également de stages professionnels. Pour Gregory Garland, la force de cet entrepreneuriat réside dans le fait qu’il ne dit pas à ses jeunes d’attendre leur tour. Il les encourage plutôt à foncer et à entreprendre. Selon le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis, cette stratégie permettra aux jeunes de se développer en tant que leaders et d’accroitre la stabilité et la prospérité de leur région. En outre, il a souligné que l’appui du gouvernement de son pays est le symbole de son engagement à continuer à aider les jeunes africains à devenir une force d’ingéniosité et de prospérité économique. Le responsable du Programme, Bilaly Dicko, a indiqué que ce projet est financé par le département d’Etat américain. Son objectif est de permettre aux jeunes de devenir des acteurs de développement au niveau local et d’avoir l’opportunité de créer des entreprises. S’exprimant sur le choix de Tombouctou, il a soutenu que celui-ci n’était pas fortuit. «Nous espérons permettre aux jeunes, quelles que soient leurs origines ou position géographique, d’avoir accès aux mêmes opportunités», a-t-il révélé.
Après les dix jours de formation, le meilleur projet sera récompensé de 1000 dollars et 3 des participants bénéficieront des stages professionnels à l’Université de développement africain du Niger.

Une vue des intervenants lors de la cérémonie

Mariam F. DIABATé

Laisser une réponse