Contrôle général des services publics : 12 nouveaux inspecteurs assermentés

0
171

Douze nouveaux agents du contrôle général des services publics dépendant de la Primature ont prêté serment, hier devant la Cour suprême. C’était lors d’une audience solennelle présidée par le président par intérim de la section judicaire de l’institution, Salikou Diarra, en présence de ses membres. Parmi les 12 agents qui ont prêté serment, il y avait quatre inspecteurs de la sécurité sociale et de la protection civile (les contrôleurs généraux de police Jean-Pierre Porna Dembélé, Horaba Bertrand Dakouo, Mme Salimata et le lieutenant-colonel Drissa Kanté). On comptait aussi quatre inspecteurs dans le domaine de l’agriculture (Chaka Traoré, Aliou Bamamou Maïga, Malick Sy et Mme Keïta Adama Dembélé). Et aussi quatre inspecteurs des affaires foncières. Quant au groupe de contrôleurs des services publics, il est composé de Mohamed Fofana et Mahamane Sandji.
Après la cérémonie de prestation de serment, les 12 agents ont été renvoyés à l’exercice de leur fonction. Cette prestation de serment marque le début de carrière professionnelle pour ces récipiendaires, désormais assermentés. «La prestation de serment n’est pas une simple formalité, c’est un acte que la loi impose. Avant d’entrer en fonction, ces agents doivent prêter serment. Cela veut dire que si vous posez des actes alors que cette formalité n’est pas accomplie, ces actes peuvent être attaqués de nullité. Pour que les actes soient emprunts de légalité, il faut remplir cette formalité», a rappelé le président par intérim de la section judicaire de la Cour suprême. Salikou Diarra ajoutera : «C’est une façon de consacrer définitivement la légalité des actes que les récipiendaires poseront au cours de leur future fonction. C’est tout le sens du serment. C’est un engagement moral en même temps légal».

Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse