Coopération décentralisée : KOLONDIÈBA ET TENGRELA EN CÔTE D’IVOIRE POSENT LES JALONS D’UN CADRE DE CONCERTATION PERMANENT

0
639
Le préfet de Kolondiéba et son homologue de Tengréla

Une importante délégation conduite par le préfet du cercle de Kolondièba, Karifa Koné, a séjourné à Tengrela en République de Côte d’Ivoire du 11 au 13 janvier. La Côte d’Ivoire et le Mali entretiennent depuis toujours des relations séculaires d’amitié et de coopération, basées sur des liens de fraternité et de solidarité qui unissent les deux peuples. Cette coopération tient avant tout au partage d’une frontière terrestre longue d’environ 532 km. Cette frontière constitue le point de jonction des circonscriptions administratives frontalières des deux pays dont le cercle de Kolondièba et le département de Tengrela.
La gestion de ces deux circonscriptions administratives requiert une collaboration franche et permanente entre leurs autorités administratives. Si au niveau des administrations, aucune zone d’ombre n’est signalée dans la collaboration, il n’est pas de même pour les populations. Il y a des litiges frontaliers entre nos populations qui tirent aussi leur origine dans la non matérialisation de la frontière entre les deux pays. Dans le souci de poursuivre et de renforcer les relations cordiales et de climat de paix entre les deux pays, les autorités ont signé à Bamako, le 23 juillet 1999, un Accord-cadre relatif à la matérialisation de leur frontière commune.
Une des recommandations de cette rencontre institue la création d’un cadre de concertation permanent entre les autorités administratives des circonscriptions partageant une frontière, pour le règlement concerté de tous les problèmes qui surviennent entre les deux populations. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette rencontre tenue du 11 au 13 janvier 2019 à Tengrela, en République de Côte d’Ivoire. La réunion a regroupé les autorités de Kolondièba et de Tengrela, les chefs d’unité des forces de défense et de sécurité, les commandants des douanes, des Eaux et Forêts, les directeurs départementaux de la santé, de l’élevage et de la pêche, de l’agriculture, des mines, de l’enseignement, du commerce, des transports. Etaient aussi présents les représentants des chefs coutumiers, de la jeunesse et des femmes des deux pays.
Au total, 120 participants repartis en quatre ateliers ont abordé des thématiques qui impactent la cohabitation des populations vivant dans les circonscriptions administratives de Kolondièba et de Tengrela. Plusieurs problèmes relatifs à la circulation des personnes et de leurs biens, à la santé, à l’agriculture, à l’élevage et la pêche, aux mines et à l’environnement ont été passés au peigne fin. Tima Thomas Coulibaly, chef de division Coopération administrative et frontière, a édifié les participants sur la coopération frontalière, son but et ses enjeux.
Les préfets Kalifa Koné du Mali et Cyrille Amboise Diomandé de la Côte d’Ivoire ont, avec leurs communautés, viennent de poser les jalons d’une coopération dynamique à la base. Au mois de février prochain, la ville de Kolondièba recevra le préfet Diomandé et sa délégation.
Daouda D. KONÉ
AMAP-Kolondièba

Laisser une réponse