Coopération entre médias publics saoudiens et maliens : Le ministre Yaya Sangaré à Ryad pour explorer les opportunités

0
802

Les deux délégations en séance de travail

Le ministre de la Communication chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, en visite au Royaume d’Arabie saoudite, accompagné d’une délégation, a eu, lundi, une séance de travail au ministère des Médias à Ryad, avec son homologue saoudien, Turki Al Shabanan, sur les opportunités de coopération avec les services publics de médias des deux pays.
Expliquant l’importance de sa visite à ses hôtes saoudiens, le ministre Yaya Sangaré indiquera que le Mali vit une guerre qui n’est pas qu’armée,  mais qui se mène aussi dans les esprits.
«Le meilleur dispositif (dans cette guerre) est celui de la communication dont il faut aider de façon efficace les organisations», a déclaré Yaya Sangaré qui a ajouté être venu  au Royaume d’Arabie saoudite pour s’inspirer «des expériences, des conseils et comment faire pour progresser ensemble».
Pour sa part, le ministre saoudien, Al Shabanan a souhaité une rencontre fructueuse et exprimé toute la disponibilité de la partie du Royaume à partager son expérience «surtout dans la lutte contre le terrorisme». «Tout ce que nous pouvons apporter à un pays frère, le sera», a promis le ministre saoudien.
La délégation malienne, outre le ministre Sangaré et son chef de cabinet, Ousmane Bamba,  est composée du directeur général de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap), Bréhima Touré, du directeur général de l’Office de radio et  télévision du Mali (ORTM), Salif Sanogo et  du président directeur général de la Poste, Ibrahim Haïdara.
À leurs homologues saoudiens, notamment, le président de l’Agence de presse saoudienne (SPA),  Abdullah F. Hussain,  le directeur de la télévision saoudienne,  Khalid  Al Ghamdi et le Superviseur général de la planification des Médias et de la prévision, Dr Khalid A. A. Al-Ghamdi, les directeurs de l’Amap, de l’ORTM et de la Poste ont fait, chacun, une présentation de leur structure respective, avant de recevoir en retour, une description détaillée des services de médias publics du Royaume wahabite.
En conclusion, les deux parties ont convenu d’un large éventail de coopération dans les domaines de l’information, d’échanges de photos, de visites professionnelles et de partage d’expériences. «Nous sommes dans la grande Oumah islamique faite de solidarité dans laquelle nous pouvons bâtir  des relations gagnant-gagnant», a déclaré Yaya Sangaré qui a remercié ses hôtes pour leur écoute soutenue, leur attention et leur hospitalité.
«Il nous faut, maintenant, consolider les acquis et voir comment les améliorer pour plus de progrès», a souhaité le ministre en charge de la Communication, avant de marteler que le Mali n’est pas prêt d’accepter la fatalité. «Nous allons nous battre avec le soutien et l’appui de nos amis», a conclu Yaya Sangaré.

Envoyé spécial
Moussa DIARRA

Laisser une réponse