Coopération : L’Allemagne disposée à soutenir la Transition

0
300

L’Allemagne a été le premier pays à reconnaître le Mali indépendant

Le Premier ministre, Moctar Ouane a reçu hier en audience à la Primature, une délégation allemande conduite par le directeur pour l’Afrique subsaharienne et le Sahel du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères Robert Dölger en visite dans notre pays. Il était accompagné de ses proches collaborateurs et de l’ambassadeur d’Allemagne dans notre pays, Dr Dietrich Pohl.

Aux termes de l’entretien, le chef de la délégation allemande a d’abord rappelé que son pays et le Mali sont des partenaires de longue date. «Depuis l’indépendance du Mali en 1960, l’Allemagne soutient le développement de ce pays», a indiqué Robert Dölger. Selon le diplomate allemand, à l’issue de la période très difficile pour notre pays, il est venu pour faire le constat et aussi voir comment les deux pays peuvent travailler ensemble dans l’avenir.

Aussi, il a confié avoir suivi l’analyse du Premier ministre sur les pistes et l’agenda du gouvernement basé sur la Charte de la Transition. En ce qui concerne les perspectives, le responsable fédéral allemand a déclaré que le temps est à la réflexion en vue d’identifier comment mieux adapter la coopération entre les deux pays sur les éléments suite aux changements actuels.

À ce propos, Robert Dölger a rassuré de la continuité des engagements de son pays sur le plan sécuritaire. Ensuite, il a réitéré la disponibilité de l’Allemagne à répondre aux nouveaux points sur l’agenda du gouvernement de la Transition.

«Notamment, l’organisation des élections, le travail sur la nouvelle Constitution, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, ainsi que les réformes exigées par le peuple malien à travers les manifestations de rue des mois de mai et juin derniers», a détaillé le directeur pour l’Afrique subsaharienne et le Sahel du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères.

Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse