Coopération Mali-Canada : Plus de 16 milliards de Fcfa pour l’accès aux soins de santé

0
212

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, a signé hier, dans les locaux de son
département, un protocole d’entente avec l’ambassadeur du Canada, Mickael Elliott, portant sur un montant de 16,8 milliards
de Fcfa

Le protocole d’entente avec le Canada concerne deux projets : le projet «Soutien aux communautés locales d’enseignement pour les femmes et les filles en santé» dénommé «Clefs» et le projet «Droits et innovations en santé de la reproduction dans la Région de Kayes» appelé «Yellen».
Ce financement est destiné à appuyer le secteur de la santé durant les cinq années à venir.

Après la signature du document, l’ambassadeur du Canada a indiqué que les projets «Clefs» et «Yellen» visent à assurer l’accès aux soins de santé de qualité et adaptés aux besoins des populations les plus vulnérables au Mali, notamment chez les adolescentes et les femmes des Régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et du District de Bamako.

Mickael Elliott a précisé que dans ces régions, plusieurs activités seront développées comme le renforcement des capacités des établissements de formation des médecins et des paramédicaux, celui des services techniques du secteur de la santé, la remise en état et la dotation en équipements des Centres de santé communautaire ou encore, la mise en place de structures d’accueil pour les femmes enceintes et pour les victimes des violences basées sur le genre.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a rappelé que le Canada a toujours soutenu le Mali dans le domaine de la santé avec une forte concentration sur la Région de Kayes.

Il a exprimé sa gratitude au gouvernement canadien qui, depuis cinquante ans déjà, accompagne notre pays dans les domaines à même d’assurer le développement socio-économique du pays pour répondre aux préoccupations des autorités et de la population. Pour Tiébilé Dramé, la pertinence de ces projets financés dans le cadre du partenariat fécond démontre à suffisance l’excellence des liens de coopération qui s’appuient sur un socle politique de valeurs partagées entre les gouvernements canadien et malien.

Le chef de la diplomatie malienne a ensuite signé un accord de siège avec le directeur général de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). Cet accord est relatif à l’établissement du siège de l’Agence dans notre pays. Le directeur général de l’Asecna, Mohamed Moussa, dira que cet accord de siège vient remplacer l’ancien qui date de 2008.

Selon lui, cette mise à jour et à niveau a été rendue nécessaire par le fait qu’en 2013, est entrée en vigueur une nouvelle convention de l’Agence qui avait en particulier, la spécificité de comporter son statut international. Entre l’ancienne et la nouvelle convention de l’Agence, a-t-il déclaré, ce nouveau statut international lui confère un statut diplomatique dans tous les Etats membres. Et de ce point de vue, a-t-il dit, de tout temps, le Mali membre fondateur, a toujours eu avec l’Asecna, un accord de siège qui a été renouvelé à plusieurs occasions pour le mettre à niveau au fur et à mesure que la convention était changée.

De son côté, le ministre Tiébilé Dramé s’est dit heureux de procéder à cette signature d’accord de siège. Il a indiqué que le directeur général de l’Asecna, représente une organisation qui est un symbole vivant de l’intégration africaine.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse