Coopération Mali-France : LE PREMIER MINISTRE DÉCORE 13 MILITAIRES DE LA FORCE BARKHANE

0
887

Soumeylou Boubèye Maïga posant avec les récipiendaires


Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a décoré, hier à la Primature, 13 militaires de la force Barkhane. La cérémonie s’est déroulée en présence de Tiéna Coulibaly, le ministre de la Défense et des Anciens combattants et d’Evelyne Decorps, ambassadrice de France au Mali.
Les 13 militaires ont reçu ces distinctions à titre étranger. Bruno Guilbert, commandant de l’opération Barkhane, a été décoré Grand officier. Didier Jamme, attaché de défense près de l’ambassade de France, Arnaud Cervera, représentant Comanfor à Gao, Franck Copel, chef de projet d’appui à la Garde nationale ont été respectivement élevés au rang d’officier de l’Ordre national, de chevalier de l’Ordre national et du Mérite national avec effigie Lion debout.
Quant à Laurent Lherbette, commandant adjoint de l’opération Barkhane, Christian Allavene, un général représentant Barkhane au Mali, Phillipe Adam, commandant de la composante aérienne des forces interarmées pour l’Afrique centrale et de l’ouest, Regis Colcombet, représentant Comanfor G5-Sahel, ils ont été faits commandeurs de l’Ordre national.
Il y a eu aussi 5 médaillés du mérite militaire : Christophe De Massure, chef de projet conseiller technique au ministère de la Défense et des Anciens combattants, Yves Gargou, conseiller militaire technique, Jean Luc Fressy, chef de détachement de coordination militaire, Christophe Pirraut, coopérant militaire technique et Richard Kolland, assistant de l’attaché de défense.
Selon les récipiendaires, les décorations sont la reconnaissance de l’engagement de la France et de l’opération Barkhane dans la lutte contre le terrorisme au Mali. «Le Mali est un pays ami, un pays frère douloureusement frappé. Je ressens cette décoration comme un témoignage important de l’engagement de l’opération Barkhane», a affirmé Bruno Guilbert avant de formuler des vœux de réussite pour le Mali. Il a aussi affirmé qu’avec l’appui de tous les partenaires, le pays remportera la victoire contre l’obscurantisme et l’extrémisme. Bruno Guilbert a également souhaité un avenir radieux et meilleur au Mali le plus rapidement possible.
Quant au Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, il a présenté les relations entre la France et le Mali comme essentielles. «Le Mali occupe une place importante dans la carrière des militaires français. Depuis Serval et bien avant, nous avons des liens de sang qui, maintenant, se scellent pour toujours», a indiqué le chef du gouvernement. Il s’est dit persuadé que l’engagement commun des deux pays va marquer durablement la situation géopolitique régionale et que la force collective et commune du G5 Sahel va s’incruster durablement dans le paysage. Selon lui, la force du G5 Sahel n’aurait pas vu le jour sans le soutien militaire, diplomatique et financier de la France.
Sékouba KONARÉ

Laisser une réponse