Coronavirus : Le sport peut-il aider à combattre la maladie?

0
376

Nous avons rencontré deux médecins de sport, Dr Adama Sangaré et Dr Bagna Nouhoum Baby. Ils disent tout sur la pratique du sport et la pandémie du Covid-19

Le stade Modibo Keïta, le Parc zoologique, les gymnases pour ne citer que ces quelques sites, sont fermés au public depuis plusieurs semaines, en raison de la pandémie du coronavirus. Si la majorité des habitués de ces sites assurent soutenir les mesures de prévention prises par les autorités dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, d’autres ne comprennent pas la fermeture de ces lieux de sport. Raison invoquée : parce que ces personnes pensent que la pratique du sport peut aider à combattre le coronavirus. Une grosse erreur, avertit Bagna Nouhoum Baby, un médecin de sport que nous avons joint, hier au téléphone.
«Sachant que ce virus se propage essentiellement par contact avec une personne infectée, lorsqu’elle tousse ou éternue, ou par l’intermédiaire des gouttelettes de salive ou de sécrétions nasales, la pratique du sport ne vous empêchera pas de contracter le coronavirus. Au contraire, le sport collectif peut être un vecteur de transmission facile du virus. Les sportifs doivent donc respecter à la lettre les consignes sanitaires des autorités pour se protéger et en même temps, protéger les autres. Penser que le sport peut immuniser quelqu’un contre le coronavirus est une bêtise», martèle le médecin. «Aucune étude n’a encore été réalisée sur le coronavirus spécifiquement, mais il faut savoir que pour toutes les affections respiratoires, le sport intense diminue les capacités de défense d’un individu. À un certain moment, trop d’activités physiques, de sport, rendent l’individu plus vulnérable, c’est-à-dire vers un système immino déprimé. Même en temps normal, il y a donc un seuil à ne pas franchir», insiste Dr Baby.

        Dr Adama Sangaré (g) et …

Le médecin du sport des sélections nationales n’interdit pas aux gens de faire du sport. Mais, conseille-t-il, que l’on soit dans un gymnase, un vestiaire ou toute autre salle de sport, il faut impérativement se protéger, en se lavant les mains au savon, éviter d’échanger les gourdes, respecter la distanciation etc.
Dr Adama Sangaré, un autre médecin de sport abonde dans le même sens. Selon lui, toutes les études scientifiques ont prouvé que l’activité physique modérée booste le système immunitaire, les défenses face aux maladies. Autrement dit, les capacités de l’individu à faire face aux agressions extérieures que l’organisme peut rencontrer. «Mais, précise Adama Sangaré, il est important de savoir que seul le sport pratiqué à une dose normale, jusqu’à trois heures par semaine, aura un impact positif sur votre système immunitaire. Car on sait que l’activité physique intense, comme l’endurance par exemple, peut au contraire affaiblir l’homme et augmenter ses chances d’attraper des affections respiratoires du type rhino-pharyngites ou angines». Une personne infectée doit-t-elle continuer à faire le sport ? La question

                        ...Dr Bagna N. Baby

peut paraître farfelue dans le climat de psychose généralisé. Pour autant, répond Dr Adama Sangaré, «si vous êtes porteur sain, si vous n’avez pas de fièvre, alors un peu d’entraînement peut vous faire du bien. Mais la séance d’entraînement doit se faire chez soi, tout en respectant les règles sanitaires. Cela va vous changer un peu les idées, détendre votre organisme. Je recommanderai à ces personnes de faire la marche au rythme d’une demi-heure par jour».
En cas de fièvre supérieure à 38,5°C, conseillent les deux médecins, il faut cesser toutes activités sportives. «C’est très dangereux de faire le sport, quand la fièvre est supérieure à 38,5°C parce que cela va épuiser les réserves immunitaires et peut déboucher sur une myocardite, une atteinte inflammatoire du cœur. Il faut que les gens comprennent que le sport ne va pas tuer le virus du coronavirus. Donc, si vous avez de la température, ne pratiquez pas de sport, c’est aussi simple que ça», répète Dr Adama Sangaré.
«Le conseil que je peux donner, renchérit Dr Bagna N. Baby, c’est exhorter tout le monde à respecter les consignes sanitaires. Pour le moment, nous devons tous éviter les activités sportives collectives et même individuelles dans des endroits exposés. Le mieux est de faire le sport chez soi et en respectant les gestes barrières». Pour mémoire, le nombre de personnes infectées au Mali par le coronavirus est de 31 selon les chiffres communiqués par les autorités sanitaires. Malheureusement, 3 personnes ont succombé à cause de la maladie.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse