Coupe CAF : Djoliba-Bidvest Wits, la marée rouge était au rendez-vous

0
329

Environ 30 000 supporters étaient présents dans les gradins du stade du 26 Mars. Ils ont donné de la voix aux Rouges et ont porté l’équipe vers la victoire

Après la première journée de la phase de poules et le match nul 1-1 obtenu par le capitaine Seydou Diallo et ses partenaires sur le terrain des Libyens d’Al-Nasr, le comité des supporters du Djoliba a organisé un grand meeting au Complexe sportif Karounga Keïta pour sensibiliser les inconditionnels dans la perspective de la confrontation avec les Sud-Africains de Bidvest Wits.
On peut dire que l’appel des organisateurs du meeting a été entendu par les supporters qui sont sortis en grand nombre dimanche pour donner de la voix aux joueurs et porter l’équipe vers la victoire.
Dès l’ouverture du stade du 26 Mars à 14h, la marée rouge a commencé à prendre d’assaut les gradins et les inconditionnels n’avaient qu’un seul mot à la bouche : la victoire. Ainsi, dès l’apparition des deux équipes sur la pelouse, les supporters se sont mis en branle, les tam-tams ont commencé à résonner et partout, on entendait des chansons à la gloire des protégés du coach Georges Kouadio.
Malgré un début de match timide marqué par une chaude alerte dans la surface du gardien Adama Keïta, les supporters ne s’inquiètent pas outre mesure. Au contraire, ils mettent la pression sur les visiteurs, en ovationnant sans discontinuer les actions de leurs couleurs.
Et quand Talatou Djibo débloque le tableau d’affichage pour les Rouges (30è mn), le stade explose. Quelques minutes plus tard, tout le stade se lève, suite à une faute de main dans la surface sud-africaine, croyant à un penalty. Malheureusement pour les inconditionnels, l’arbitre comorien ne bronche pas.
à la mi-temps, Ibrahima Dembélé, un supporter du Stade malien confie : «Je suis content de cette première période du Djoliba, je suis Stadiste mais aujourd’hui, tous les Maliens doivent supporter le Djoliba parce qu’il représente le pays».

à la reprise, les Sud-Africains prennent le jeu à leur compte et multiplient les alertes dans la surface du gardien Adama Keïta. La confiance change de camp et il faut attendre le dernier quart d’heure et cette énorme occasion de l’attaquant Ousmane Coulibaly (un face à face avec le gardien de Bidvest Wits) pour voir les supporters se réveiller. Mais dans les arrêts de jeu, Molahlehi Khunyedi provoque un silence de mort au stade du 26 Mars, avec cette reprise de la tête sur le poteau du keeper-capitaine Adama Keïta.
Ainsi, le coup de sifflet final de la rencontre est accueilli avec un grand soulagement par les inconditionnels, à l’image du président du comité des supporters du club, Arouna Vieux Diallo. «Je félicite les supporters pour leur mobilisation. Ils sont venus nombreux au stade et leur attitude prouve qu’ils aiment leur club. Aussi, les consignes ont été respectées par l’ensemble des supporters et pas un seul incident n’a été signalé. Le stade du 26 Mars n’est pas facile à remplir (50.000 places, ndlr) mais l’affluence a dépassé toutes nos attentes. Une fois encore, merci à tous ceux qui ont effectué le déplacement pour soutenir l’équipe», déclare Arouna Vieux Diallo.
Le prochain rendez-vous des Rouges à domicile est prévu en janvier contre le Horoya AC. Mais avant, les Djolibistes se déplacent à Conakry le 29 décembre pour affronter le même adversaire.
Cette double confrontation avec l’équipe du président Antonio Souaré est, à n’en pas douter, décisive dans la course à la qualification. En effet, après deux journées de débats, les deux formations affichent, chacune, quatre points au compteur (avec une différence de but favorable pour les Guinéens) et celle qui engrangera le plus grand nombre de points lors des deux prochaines journées, aura toutes les chances de se qualifier pour les quarts de finale.
Boubacar KANTÉ

Laisser une réponse