Coupe CAF : LE DJOLIBA À L’ASSAUT D’ENYIMBA

0
451

Les Rouges effectuent leur entrée en lice, dimanche Esuene stadium de Calabar, contre Enyimba du Nigeria. L’autre match de la poule mettra aux prises Williamsville d’Abidjan et CARA de Brazzaville
Un mois après avoir quitté le Nigeria, le Djoliba retourne, à nouveau dans le pays le plus peuplé d’Afrique. En effet, ce dimanche, l’équipe de Hérémakono affronte Enyimba au Esuene stadium de Calabar, au compte de la première journée des matches de poule de la C2. Le dernier séjour des Rouges au Nigeria remonte au 8 avril, lorsque l’équipe est allée battre MFM FC (1-0), à Agege Stadium de Lagos, au compte du match aller des barrages de cette même coupe CAF.
Après donc les éliminatoires, place à la phase de groupes et les protégés de Fanyeri Diarra auront le redoutable honneur d’effectuer leur entrée en lice contre Enyimba qui a été reversé en C2, après son élimination de la Ligue des champions. Le club nigérian a été créé en novembre 1976 et 25 ans plus tard (2003), il sera sacré champion d’Afrique. Enyimba remportera un deuxième titre l’année suivante (2004), puis deux super coupes d’Afrique devenant, ainsi, l’un des clubs les plus titrés du Nigeria. Mais après ces deux consécrations, le géant nigérian disparaitra des écrans radars, au point de tomber dans l’anonymat.
Revoilà donc Enyimba à la reconquête de sa gloire d’antan. Certes, l’équipe a échoué à se qualifier pour la phase de poules de la Ligue des champions, mais qu’on ne s’y trompe, c’est un redoutable adversaire qui se dresse sur le chemin du Djoliba pour cette première journée des matches de poule de la C2. Les Rouges ont quitté Bamako, le mercredi dans l’après-midi et sont arrivés vers 21h à Lagos. L’équipe de Fanyeri Diarra a ensuite rallié Calabar (600km), capitale et principale ville de l’État de Cross River où elle devait arriver, hier jeudi. Selon le programme officiel, la reconnaissance du terrain est prévue samedi, c’est-à-dire 24h avant la rencontre.
Cette première sortie est très importante pour les protégés de Fanyeri Diarra qui doivent tout mettre en œuvre pour ramener un résultat positif du Nigeria. L’avant centre Cheick Tidiane Niang affiche son optimisme : «Après la qualification à la phase de poules, notre objectif est d’atteindre, au moins les quarts et on se battra pour ça». «L’atteinte de cet objectif commence par ce match contre Enyimba. Nous allons tout faire pour ramener les trois points», a martelé le canonnier de Hérémakono que nous avons joint au téléphone, la veille du départ des Rouges.
Mais le Djoliba a-t-il les moyens de damer le pion aux champions d’Afrique 2003 et 2004 ? L’espoir est permis, surtout quand on sait que l’équipe de Hérémakono est plus à l’aise à l’extérieur que lorsqu’elle évolue devant son public. En tout cas, depuis le début de cette campagne, les protégés de Fanuyeri Diarra marquent toujours à l’extérieur et il faut espérer qu’ils répondront, encore présents, dimanche au Esuene stadium de Calabar.
Enyimba occupe la 8è place du championnat nigérian, après 19 journées de débats.
Exempté des préliminaires, le club a battu Energie sport FC du Bénin en aller-retour en 16è de finale de la coupe CAF (2-0, 3-2) avant de réaliser deux nuls contre Bidvest University (1-1, à Johannesburg et 0-0 au Nigeria) lors des barrages. Le Djoliba et Enyimba sont presque dans la même situation. Les deux clubs restent les seuls représentants de leur pays dans les coupes d’Afrique des clubs. Comme le Mali, le Nigeria compte sur la performance d’Enyimba pour que le pays puisse garder ses quatre clubs en compétitions de la CAF.
Au classement, le Mali occupe le 11è rang, avec 15 points, contre 13 unités pour le Nigeria qui est 12è, c’est-à-dire la dernière place des pays qui ont droit à quatre clubs.
L’entraîneur d’Enyimba, Paul Aigbogun, a demandé à ses joueurs de disputer le match contre le Djoliba comme une finale de coupe. «Nous avons vu ce qui est arrivé à MFM à Lagos et nous devons donc faire attention à ne pas tomber dans le même piège de l’avantage à la maison», a déclaré le technicien. «Dans cette compétition, vous devez être prêt à gagner partout, peu importe que ce soit à la maison ou ailleurs.
Cela va être un gros test pour nous, différent de nos précédents matches. Mais je suis confiant que nous pouvons battre le Djoliba. Nous allons faire de notre mieux pour gagner le match», a ajouté Paul Aigbogun. Le technicien conclura : «Notre premier objectif est de dépasser la phase de groupe et un bon résultat contre les Maliens nous mettra dans une bonne position pour le faire».
Toutes les huit rencontres de la première journée de la C2 sont prévues dimanche, alors que celles de la Ligue des champions s’étalent sur trois jours : aujourd’hui, samedi et dimanche. Place donc au spectacle !
Ladji M. DIABY
Dimanche 6 mai au Esuene stadium de Calabar
15h : Enyimba-Djoliba
Arbitrage du Marocain, Noureddine El Jaafari assisté de ses compatriotes, Lahcen Azgaou et Essam Benbapa.

Laisser une réponse