Coupe de la paix de natation : La Garde Nationale sans coup férir

0
121

La Piscine olympique du stade Modibo Keïta a abrité, le vendredi 25 septembre, l’édition 2020 de la Coupe de la paix. L’événement était présidé par le premier responsable de la Fédération malienne de natation (FMN), Mamourou Bouaré, en présence des responsables de clubs. Une trentaine de nageurs, issus de deux clubs des ligues de natation du District de Bamako (Garde nationale et Aqua club), de Koulikoro et Ségou, ont participé à la compétition.

Les athlètes se sont frottés dans plusieurs disciplines, dont le 50m nage libre, le 50m brasse, le 50m papillon, le 50m dos. Une fois encore, la plupart des favoris ont répondu présents et fait honneur à leur statut.

Entre autres, on peut citer Mamadou Fofana (Aqua club), qui a décroché deux médailles d’or au 50m nage libre et au 50m brasse, Sékou Abé Traoré (Garde nationale) qui a dicté sa loi dans l’épreuve du 50m nage libre cadet, Abdoulaye Traoré qui a été sacré au 50m nage libre avenir et au 50m brasse. Sur le tableau féminin, on note les victoires de Baoumou Sankafé (Ligue de Koulikoro) au 50m nage libre benjamine filles et de Mamou Sankafé facile vainqueur de l’épreuve du 50m brasse benjamine.

Au classement général, la Garde nationale a surclassé ses adversaires avec 17 médailles, dont 6 médailles d’or, 7 médailles d’argent et 4 médailles de bronze. Loin derrière, on retrouve Aqua club (6 médailles, dont 3 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 1 médaille de bronze) et la ligue de Koulikoro (1 médaille d’or et 1 médaille d’argent).

«Cette compétition a été lancée en 2012 quand le Mali était envahi par des groupes armés. Le nom de cette compétition n’a donc pas été choisi au hasard, elle a été créée pour promouvoir la paix dans notre cher pays. Cette année, la Coupe de la paix a coïncidé avec la prestation de serment du président de la Transition, le colonel-major Bah N’Daw.

Pour nous, c’est un grand signe», a confié le président de la FMN, Mamourou Bouaré dans son allocution de clôture.

Boubacar THIERO

Laisser une réponse