Coupe de l’arbitrage : STADE-REAL, L’AFFICHE DE LA FINALE

0
2219

Les Blancs et les Scorpions ont validé leur ticket pour la finale, en battant respectivement l’ASOM (3-0) et les Onze Créateurs (4-0), dimanche au stade Modibo Keïta

On connaît désormais le nom des finalistes de l’édition 2018-2019 de la coupe de l’arbitrage. Il s’agit du Stade malien et du Réal. Stadistes et Réalistes ont décroché leurs tickets pour la finale en battant respectivement l’ASOM (3-0) et les Onze Créateurs (4-0), dimanche au stade Modibo Keïta. La finale de la coupe de l’arbitrage sera donc un remake de l’affiche de la coupe de la ligue qui avait mis aux prises les deux équipes et qui a été remportée 2-0 par les Scorpions. C’est dire que la confrontation sera placée sous le signe de la revanche pour les Blancs qui tenteront de se racheter, alors que les Réalistes auront à cœur de prouver que le succès obtenu il y a deux mois n’était pas un incident de parcours.
Pour revenir à la rencontre Stade-ASOM, les Blancs ont pris la direction des opérations d’entrée de jeu et n’ont laissé aucun répit à leurs adversaires. Certes, les protégés du coach Nohoum Diané ont dû attendre la 40è minute pour déverrouiller le bloc adverse (but de Sékou Gassama), mais dans l’ensemble, ils ont bien maîtrisé le sujet.
En effet, au retour des vestiaires, le Stade malien va frapper deux fois, coup sur coup grâce notamment à Issaka Samaké (50è minute) et Oumar Traoré (55è minute), tuant ainsi le suspense. Les Olympiens de Missira ont obtenu un penalty en deuxième période qui aurait pu leur permettre de sauver l’honneur, mais le gardien stadiste Djigui Diarra ne l’entendait pas de cette oreille. Il a repoussé la tentative de Mohamed Aly Diallo et gardé sa cage inviolée jusqu’au bout. Score final : 3-0 pour les Blancs qui ont bien préparé leur confrontation en coupe CAF avec les Angolais de Petro Atletico (samedi au stade Modibo Keïta).
«Ça été un bon match dans l’ensemble. En première période on a mis du temps pour scorer et cela peut se comprendre parce qu’en ce moment l’équipe a des problèmes au milieu de terrain. Mais après la mi-temps, l’équipe a trouvé la bonne carburation et a été récompensée avec deux buts. Je suis content», a analysé l’entraîneur stadiste, Nouhoum Diané.
Fair-play, le technicien de l’ASOM, Amadou Sacko a reconnu la supériorité de l’adversaire qui, dira-t-il «était plus fort». «On peut juste regretter ce penalty raté qui aurait pu nous permettre de sauver l’honneur. Mais c’est le football, il faut un gagnant et un perdant, donc je félicite le Stade pour sa victoire et j’encourage mes joueurs pour la suite de la saison», ajoutera le technicien.
La deuxième demi-finale qui a mis aux prises le Réal et les Onze Créateurs de Niaréla, a également tourné à la démonstration pour les Scorpions qui ont écrasé leurs adversaires 4-0. L’avant centre Abdramane Traoré a signé un doublé tandis que Naman Keïta et Alou Badra Diakité ont marqué les deux autres buts.
Boubacar THIERO

Laisser une réponse