Coupe du monde 2018 : DÉFAITE INTERDITE AU MAROC

0
455

Battus 1-0 par l’Iran, lors de la première journée, les Lions de l’Atlas
ont impérativement d’un résultat positif, aujourd’hui face au Portugal
de Cristiano Ronaldo pour se relancer dans la course à la qualification
Disons-le sans ambages, le Maroc méritait au moins le partage des points pour sa première sortie, face à l’Iran. Malheureusement pour les Lions de l’Atlas, après avoir fait l’essentiel du jeu, dominé outrageusement leurs adversaires, avec à la clé quelques belles occasions, il a eu ce mauvais coup du sort dans les arrêts de jeu : un but contre son camp du défenseur Aziz Bouhaddouz. Le résultat est cruel pour le Royaume chérifien, mais surtout condamne les protégés d’Hervé Renard à l’exploit pour espérer se qualifier pour le deuxième tour. Cela est d’autant plus vrai que les deux prochains adversaires des Lions de l’Atlas ne sont autres que les deux favoris de la poule, à savoir le Portugal de Cristiano Ronaldo et l’Espagne d’Andres Iniesta. Ainsi, dès aujourd’hui, les hommes d’Hervé Renard joueront leur avenir au Mondial, avec le face à face avec le Portugal. Les calculs sont simples pour les Marocains, ils doivent s’imposer ou à défaut, obtenir le nul pour rester en course pour les huitièmes de finale. La défaite est donc interdite pour Lions de l’Atlas, lors de cette deuxième journée et Aziz Bouhaddouz et ses coéquipiers devront tout faire pour empêcher CR7 et la Seleçao de s’imposer.
Pour le milieu de terrain de la sélection marocaine, Fayçal Fajr, tout reste possible pour son pays et le joueur croit toujours à la qualification. «Si je dis qu’on ne croit pas à cette qualification, ce serait mentir», a-t-il martelé après la défaite contre l’Iran. «Je pourrai sortir des exemples, comme le match nul de l’Argentine (1-1 contre l’Islande). Quand on veut, on peut.
Les Portugais ont deux pieds, deux jambes, ce sont des humains comme nous. On y croit. On a perdu une bataille, pas la guerre. On n’est pas mort. Notre unique idée en tête, c’est de rendre fier notre public et de gagner ce match contre Cristiano Ronaldo et ses partenaires», renchérira le joueur de Getafe. Pour André Silva, le match contre les Lions de l’Atlas ne s’annonce pas facile et le milieu portugais s’attend à une rencontre compliquée.
«Je pense que le Portugal est plus fort que le Maroc si on compare les deux équipes. Mais cela ne signifie pas que le match va être facile. Au contraire, nous devons respecter toutes les équipes. Il n’y a pas de match facile en coupe du monde», avertit André Silva. «Tout le monde connaît le Maroc, on sait que la plupart des joueurs sont nés en Europe et le match contre l’Iran aurait pu avoir un résultat différent», a expliqué l’international portugais qui «ne pense pas que le Portugal soit un favori pour la Coupe du monde. Nous pensons seulement gagner le prochain match, face à un adversaire très difficile», a résumé André Silva.
Lors de leur première journée, les Portugais ont arraché le match nul contre l’Espagne (3-3) grâce à un triplé de Cristiano Ronaldo. L’autre match de la poule mettra aux prises l’Espagne et l’Iran, tandis que l’Uruguay en découdra avec l’Arabie Saoudite, au compte de la 2è journée du groupe A. Lors de leur première sortie, les Uruguayens ont dominé l’Egypte sur le strict minimum 1-0.
Ladji M. DIABY
LE PROGRAMME
12h : Portugal-Maroc
15h : Uruguay-Arabie Saoudite
18h : Iran-Espagne

Laisser une réponse