Coupe du président de la Fédération malienne de natation : La garde nationale sans coup férir

0
123

Au total, 6 clubs ont participé à cette première compétition post-coronavirus

Après quelques mois sans activité pour cause de crise sanitaire, la Fédération malienne de natation (FMN) a repris ses activités, le vendredi 4 septembre, avec la coupe du président de l’instance dirigeante de la natation nationale. La compétition s’est déroulée à la Piscine olympique du stade Modibo Keïta, en présence du parrain, Mamourou Bouaré, du directeur de la Piscine olympique, Mamady Séba et du représentant de la Ligue de natation de Koulikoro, Mamadou Dienta. Au total, 6 clubs issus des ligues de Bamako, Koulikoro et Ségou, ont pris part à la compétition. Les athlètes se sont affrontés dans 6 épreuves : le 50m papillon, le 50m brasse, le 50m nage libre, le 50m Dos, le 100m nage libre, le 100m brasse.

Comme il fallait s’y attendre, presque tous les favoris ont tenu leur rang, à l’image de Mamadou Fofana (Aqua club) qui a décroché trois médailles d’or dans les épreuves du 50m nage libre, du 50m et du 100 brasses seniors, Sékou A. B. Traoré (Garde nationale) qui s’est également adjugé trois médailles d’or chez les juniors (50m nage libre, 50m dos et 50m brasse).

Chez les cadets, Ibrahim Abé Traoré (Garde nationale) n’est pas demeuré en reste, il a remporté deux médailles d’or au 50m nage libre et au 50m brasse, tout comme son coéquipier Bagnamé Sacko qui s’est imposé dans les finales du 50m brasse et du 50m dos. Chez les seniors, l’épreuve du 100m nage libre a tourné à l’avantage d’Ibrim Soumaré (Garde nationale), alors qu’Abdoulaye Traoré, pensionnaire lui aussi de la Garde nationale a dominé le 50m nage libre chez les minimes. Très en vue, les nageurs de la Garde nationale ont également remporté l’or au 50m papillon, grâce à Issa Sanogo qui s’est imposé chez les seniors.

Du côté des filles, Tah Sankafé a fait honneur à la ligue de Koulikoro, en remportant deux médailles d’or dans les épreuves du 50m nage libre et du 50m brasse chez les seniors. Chez les minimes, Aïchata Diabaté (Garde nationale) a décroché deux médailles d’or dans les finales du 50m nage libre et du 50m brasse chez les minimes, alors que Baoumou Sankafé (Ligue de Koulikoro) a dominé de la tête et des épaules l’épreuve de 50m brasse.

Au classement général, la Garde nationale s’est hissée sur la plus haute marche du podium avec 22 médailles, dont 12 médailles d’or, 5 médailles d’argent et autant de médailles de bronze. Avec 6 médailles dont 3 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 1 médaille de bronze, Aqua club s’est classé deuxième, alors que la Ligue de Koulikoro complète le podium avec 5 médailles, dont 3 médailles d’or et 2 médailles d’argent.

«J’ai un sentiment de grande fierté, la Covid-19 a éloigné les athlètes des piscines pendant de longs mois. C’est notre première compétition, comme vous avez pu le constater, elle s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières.

Les autorités sanitaires nous ont demandé de ne pas dépasser 50 personnes. C’est ce que nous avons fait. Tout s’est bien passé et les résultats sont satisfaisants. Félicitation à toutes les ligues participantes et chapeau à la Garde nationale», a déclaré le président de la FMN, Mamourou Bouaré à l’issue de la compétition.

Déjà, les nageurs connaissent le prochain rendez-vous. Ce sera la Coupe de la paix prévue dans quelques semaines.

Boubacar THIERO

Laisser une réponse