Coupures d’électricité : le Directeur de l’EDM donne des éclairages sur la question

0
858

Depuis plusieurs semaines, la ville de Bamako vit au rythme de persistantes coupures d’électricité. Causant frustration et questionnement chez les consommateurs en cette période de ramadan et de forte chaleur. Le directeur général d’Energie du Mali, Boubacar Keita, était, hier, sur les antennes de la télévision nationale pour s’exprimer sur la situation.

Répondant aux questions de la présentatrice du JT, Boubacar Keita, a d’abord identifié un certain nombre de cause à l’origine des délestages.

D’abord, la contrainte liée à la période de forte chaleur. Ici, le directeur a même fait un parallèle avec la circulation routière aux heures de pointe, où la consommation augmente de manière considérable. « Les lignes sont surchargées, les centrales sont sollicitées, c’est la même contrainte que toutes les sociétés d’électricité dans le monde connaissent », a-t-il défendu.

En plus des problématiques de surcharge et de chaleur se dégageant des câbles souterrains, le directeur a attiré l’attention sur la détérioration des câbles par « des gens qui ne font pas très attention quand ils font des fouilles ».
« Nos équipes travaillent d’arrache pieds, nuit et jour, parfois en marchant sur des dizaines de kilomètres pour localiser ces câbles », a rassuré Boubacar Keita, qui s’est empressé d’évoquer des pistes solution pouvant mettre un peu de baume au cœur des consommateurs.

Au nombre de ceci, il a parlé de l’appui du gouvernement et des partenaires techniques dont bénéficie l’EDM pour l’amélioration et le renforcement du réseau de distribution.

Selon M. Keita d’importants projets pour améliorer la distribution de l’électricité étalée sur plusieurs années sont mis en œuvre. Il a concrètement annoncé la mise en service d’un certain nombre de groupes qui allaient éviter un délestage intempestif. « La période du coronavirus et la fermeture des frontières nous a contraints à ne pas mettre ces groupes en production parce que ça représente de très gros risques pour la production d’électricité », a-t-il indiqué.

Pour juguler cette situation, Boubacar Keita, mise sur des mesures drastiques compte tenu du niveau de délestage. Notamment, l’affrètement d’un avion pour chercher des experts positionnés à Dakar devant assurer la maintenance des groupes. Pour cette option, le DG a confirmé l’obtention de l’autorisation des autorités maliennes pendant que celle de la partie sénégalaise, a-t-il précisé, est en cours d’obtention.

Quid des mesures sociales ? « Tous ceux qui sont visés auront ce qui leur a été promis » a juré le directeur précisant que le président de République vient ainsi en aide aux couches démunies de la population.
« La mise en œuvre a été entièrement enclenchée pour tout ceux qui ont des compteurs à prépaiement, et n’avaient pas encore effectués d’achat. Au mois de mai, tous ceux qui font des achats, sont complètement satisfaits et reçoivent leurs crédits. En ce qui concerne les compteurs conventionnels, c’est à la facturation que les mesures sont appliquées », a détaillé M. Keita.

M. TOURÉ

Laisser une réponse