Covid-19 à Gao : La force barkhane procède à des opérations de désinfection

0
244

La pandémie de la Covid-19 impose une nouvelle contrainte opérationnelle aux unités de force française Barkhane déployées sur la base de Gao. Ainsi, pour maintenir la continuité des opérations, dont le rythme reste très soutenu, des spécialistes de la désinfection des matériels opérationnels y ont été projetés.

En effet, le chef d’un détachement spécialisé Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique (NRBC), sergent-chef Mike et son unité ont été déployés à Gao pour procéder à des missions de désinfection des aéronefs en priorité mais aussi des infrastructures et en dernier lieu des véhicules.

Cette information a été publiée, hier, par le ministère des Armées françaises sur son site web (defense.gouv.fr). Et la même source explique qu’il s’agit de les rendre à nouveau opérationnels rapidement au cas où ils aient eu à transporter, héberger ou véhiculer des malades de la Covid-19.

De ce fait, pour mener à bien sa mission et ainsi permettre aux Groupements Tactiques Désert (GTD) de poursuivre leurs opérations, le sergent-chef et ses hommes disposent d’une solide expérience en la matière, rassure le département en charge de la Défense. « En 2014 et 2015 dans le cadre de la crise sanitaire du virus Ebola en Guinée-Conakry nous avions déjà mis en œuvre nos moyens et nos savoir-faire au profit des soignants.

Tout récemment, dans le cadre de l’opération Résilience nous avons désinfecté en métropole des hélicoptères ayant assuré le transport de patients atteints de la Covid-19», a détaillé le chef du détachement. Pour le sergent-chef Mike et son détachement l’engagement au profit de Barkhane est très motivant. « On se sent très utile, nous sommes fiers de ce que nous faisons ici à Gao et nous avons à cœur de donner le meilleur de nous-même pour permettre à nos camarades de poursuivre leurs opérations dans les meilleures conditions sanitaire ».

Pour rappel, conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad.

Elle regroupe environ 5100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

S. SIDIBÉ

Laisser une réponse