Covid-19 : Attention aux faux agents du ministère de la santé

0
72

Des individus se faisant passer pour des professionnels de la santé pénètrent dans les domiciles pour proposer l’administration du vaccin contre le Covid-19. Ce sont tout simplement de dangereux escrocs

Depuis un certain temps, le monde entier est secoué par le coronavirus après ses ravages en Chine. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, aucun vaccin certifié par les organismes compétents en la matière au niveau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a été annoncé. Profitant de la psychose que sème cette pandémie qui fait des morts par centaines par jour dans certains pays européens, des individus sont en train de proposer des vaccins aux populations, se faisant passer pour des agents du ministère de la Santé et des Affaires sociales.
Quel est le médicament proposé et à quelle fin ? L’alerte a été donnée sur les réseaux sociaux, il y a quelques jours par des personnes ayant été en contact avec ces individus indélicats dans certains pays touchés avant le nôtre. Aussi, des vidéos défilent sur les réseaux sociaux sur un programme visant à contraindre les populations à se faire vacciner. Il s’agirait à cet effet «d’une dictature médicale» concernant un programme de dépopulation ciblant en premier lieu, le continent africain.
Le Mali ayant enregistré ses premiers cas positifs, il y a quelques jours, des individus ont commencé à proposer un vaccin aux populations, censé les prémunir contre cette maladie. D’abord, nombre de personnes avaient qualifié ces individus de bandits avec comme stratégie de se présenter dans les familles par groupe pour proposer un vaccin contre le Covid-19. Et pendant ce temps, ils commettent des vols ou font des repérages pour passer à l’acte après. Mais cette hypothèse a vite été battue en brèche par des témoignages.
Les habitants d’une cour commune à Saranbougou, un quartier populaire dans la périphérie de Bamako, ont reçu, il y a quelques jours, la visite de deux hommes munis de kits sanitaires et se présentant comme des agents du ministère de la Santé et des Affaires sociales, chargés de vacciner les enfants pour les prémunir contre le coronavirus.
Malheureusement pour eux, un agent de santé logeant dans la même cour a voulu en savoir davantage sur le produit qu’ils avaient en main. De même, il leur a demandé de lui présenter leurs badges. Face à son insistance, les deux individus indélicats ont pris leurs jambes à leur cou avant de se fondre dans la circulation.
Un autre témoignage nous est parvenu de la cité des 350 Logements de Kati Sicoro. Selon le témoin, il y a cinq jours, deux jeunes munis de kits sanitaires se sont arrêtés devant une porte où jouaient deux enfants dans l’intention de les vacciner. Heureusement pour les deux mômes, un adulte qui suivait la scène est sorti de la cour et les a questionnés sur le médicament qu’ils voulaient inoculer aux enfants. Aussi, cette personne a voulu savoir qui les a envoyés. Face à ces questions et voyant les autres membres de la famille sortir de la maison, les deux jeunes ont pris la tangente. Ils n’ont pas pu être arrêtés par la population.
En plus de ces témoignages, des informations circulent sur les réseaux sociaux sur cet acte aux desseins inavoués. Face à la situation, le ministère de la Santé et des Affaires sociales a publié un communiqué dans lequel il indique que «certains individus malintentionnés profitent de la campagne de lutte contre le Covid-19 pour tenter d’abuser des paisibles citoyens». Selon le communiqué, « ces individus qui se disent agents du ministère de la Santé et des Affaires sociales rentrent dans les domiciles pour proposer l’administration de vaccins contre le Covid-19». Le département en charge de la Santé affirme n’avoir donné mandat à qui que ce soit pour une telle opération et invite les populations à la vigilance face aux individus suspects, conclut le communiqué.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse