Covid-19 : temps de galère pour les fédérations sportives

0
151

Depuis plusieurs semaines, les associations sportives tournent au ralenti. Le coronavirus a tout changé et l’après-pandémie s’annonce difficile à gérer. Témoignages

Comme les sportifs, les responsables de fédération sont également au chômage technique depuis la suspension des activités sportives sur toute l’étendue du territoire par les autorités. Aux sièges des associations, l’heure est au service minimum et partout où nous sommes passés le quotidien des quelques agents retenus pour les besoins du service, rime avec masque, gel hydro alcoolique, distanciation. Comme à l’entrée des grands magasins, dans les marchés, dans les banques et autres lieux publics, on remarque des kits sanitaires et les gens s’emploient tant bien que mal à respecter et faire respecter les mesures barrières.

Le Covid-19 a changé les habitudes et la maladie est sur toutes les lèvres. «Nous sommes à l’arrêt depuis déjà trois semaines. Nous prions tous pour que cette pandémie disparaisse le plus rapidement possible. Elle a fait des ravages dans le monde», a ainsi confié le président de la Fédération malienne de football (Femafoot) Mamoutou Touré «Bavieux». Il ajoutera : «il n’y a aucune activité à gérer en ce moment si ce n’est la mise à niveau de certains actes administratifs. Dès que la situation sera favorable, nous allons reprendre nos activités, notamment les compétitions nationales (championnat national et Coupe du Mali, ndlr). Achever ces compétitions est une priorité pour le Comité exécutif de la Femafoot et nous pensons également aux échéances internationales qui attendent notre pays».

Bavieux Touré a assuré que les contacts téléphoniques n’ont jamais été interrompus avec les joueurs expatriés qui sont pour la plupart confinés dans les pays où ils évoluent. Le Covid-19, complètera le président de la Femafoot a bouleversé le programme du Comité exécutif «mais malgré cette crise sanitaire mondiale, nous restons dans la dynamique d’honorer les engagements pris pendant la campagne à savoir la construction d’un siège pour chacune de nos ligues régionales et d’un nouveau Centre technique ultra-moderne, doté d’un hôtel de grand standing pour optimiser les conditions de mise au vert des Aigles. Si tout se passe comme nous l’espérons, toutes ces infrastructures seront inaugurées avant la fin de notre mandat».

L’annonce des mesures préventives contre l’épidémie du coronavirus, à savoir l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes a été instaurée alors que le monde du tennis de table était en pleine préparation pour les échéances internationales. «Les athlètes se préparaient pour la Journée internationale du tennis de table. Dès lors, vous comprendrez le choc qu’a provoqué la maladie et la déception des athlètes. Mais la vie est plus importante que le sport, nous allons respecter à la lettre les mesures de prévention édictées par l’état», a déclaré le président de la Fédération malienne de tennis de table (FMTT), Abdoulaye Sidibé. «Nous sommes impatients de reprendre les activités, mais il ne fait guère de doute que l’après-coronavirus sera difficile à gérer. Autrement dit, soulignera Abdoulaye Sidibé, la maladie aura des conséquences à tous les niveaux».

Le président de la FMTT met en garde les pongistes contre toute violation des mesures préventives et les exhorte à faire preuve de patience et attendre la fin de la pandémie pour reprendre les entraînements. à la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) également, toutes les activités sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, y compris les réunions du bureau. «Nous nous contentons de communiquer par WhatsApp pour gérer les affaires courantes», a révélé le président de la FMBB, Harouna B. Maïga, avant de se projeter vers l’après-Covid-19. Le championnat reprendra dès la fin de la pandémie «mais pour le moment, nous voulons mettre à profit cette situation pour chercher de nouveaux partenaires et un nouvel équipementier», a indiqué Arouna B. Maïga, en annonçant que dans les prochains jours, l’Association des basketteurs et la FMBB feront des dons de kits sanitaires dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Seïbou S. KAMISSOKO

Laisser une réponse