Cricket : KAWORY BERTHÉ RECONDUIT À LA TÊTE DE LA FÉDÉRATION

0
297

«Les mots me manquent pour exprimer ma joie. Je remercie tous ceux qui ont voté pour moi. Ensemble, on fera avancer le cricket malien». Kawory Berthé est apparu très ému, dimanche après sa réélection à la tête de la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik) pour un nouveau mandat de quatre ans. Comme en 2014, le père fondateur du cricket malien a encore été plébiscité par les représentants des ligues, des clubs et les joueurs qui ont participé à l’Assemblée générale élective.
Mais la comparaison s’arrête là car si en 2014, seulement une trentaine de délégués ont participé à l’Assemblée générale, la salle de conférence de l’école Kalanso était pleine à craquer cette année et plus d’une centaine de personnes ont porté leur choix sur Kawory Berthé. L’annonce du résultat du vote par le président d’honneur de la FeMaCrik, Pr Moussa Doumbia a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements et sous les cris de joie des joueurs et des joueuses de l’équipe nationale. L’émotion sera encore plus forte, quand Youssouf Coulibaly, le challenger de Kawory Berthé quitta sa chaise pour venir serrer la main du vainqueur et le féliciter.
Quelques minutes auparavant, la tension était montée d’un cran, suite à l’intervention de deux joueurs et d’un membre du bureau sortant qui avaient demandé le départ du président de la fédération. Mais dans une salle de Kalanso qui a jugé bon le bilan de Kawory Berthé et qui était favorable à 98% à une reconduction du premier responsable du cricket national, les «contestataires» ont vite abdiqué. «Aujourd’hui, personne n’a gagné et personne n’a perdu. Le cricket malien a besoin de tout le monde, tournons la page de l’élection et regardons vers l’avenir», dira Kawory Berthé, avant de présenter le nouveau bureau fédéral.
L’équipe est composée de 25 membres, dont 6 femmes et, détail important, le candidat malheureux Youssouf Coulibaly est membre du bureau et occupe le poste stratégique de Directeur technique national (DTN). Parmi les femmes présentes dans le bureau, on peut citer, entre autres, Aminata Diamouténé, Youma Sangaré, Astan Sow, Fatoumata Simpara. Le poste de vice-président est occupé par Pahilajani Jaiprakash «Jackie», alors que Bréhima Doumbia et Sambi Magassouba héritent, respectivement des postes de coordinateur national et de secrétaire chargé de la promotion du cricket scolaire. Quant à votre serviteur, il dirige le secrétariat à la communication et a comme adjoint Mamoutou Danté de l’ORTM.
Pour ce deuxième mandat, Kawory Berthé donne la priorité à trois grands chantiers : le développement du mini-cricket, du cricket féminin et du cricket scolaire, la multiplication des compétitions au plan national et la constitution d’une vraie sélection nationale capable de défendre les couleurs du Mali sur l’échiquier international. «Le défi est énorme, mais nous pouvons le relever, si chacun joue sa partition et si nous travaillons main dans la main», a martelé Kawory Berthé, avant de lancer un cri du cœur à l’endroit des plus hautes autorités du pays. «L’un des gros problèmes du cricket malien et qui nous empêche de dormir, c’est le manque de terrains de compétition. A la date d’aujourd’hui, il n’existe pas un seul site d’entraînement au Mali, nous sommes obligés de faire toutes nos compétitions et séances d’entraînement sur des terrains de football. Non seulement ces sites ne sont pas appropriés pour le cricket, mais il y a toujours des problèmes pour les avoir», a déploré le président de la FeMaCrik, en précisant que jusque-là, les multiples démarches de l’instance dirigeante du cricket national sont restées sans suite. «Nous avons vraiment besoin d’un terrain pour développer le cricket au Mali», répétera Kawory Berthé.
Dans son allocution de clôture, le représentant du ministère des Sports, Sidi Békaye Sidibé a félicité le nouveau président de la fédération pour sa réélection et salué l’atmosphère dans laquelle s’est déroulée l’Assemblée générale. «L’élection a été démocratique et transparente. Les débats ont été francs, chacun a dit ce qu’il pense. Je félicite le nouveau bureau de la fédération issu de cette Assemblée générale et invite le président Kawory Berthé et son équipe à tenir compte des suggestions qui ont été faites par les délégués», dira Sidi Békaye Sidibé, en assurant la FeMaCrik du soutien et de l’accompagnement du département de tutelle.
Soulemane B. TOUNKARA

Laisser une réponse