Crise politique au Mali: La Convergence des Forces Républicaines en ordre de bataille

0
248

La Convergence des Forces Républicaines (CFR), plateforme politique qui a fait de la « défense des institutions de la République » son cheval de bataille, a organisé jeudi une assemblée générale. Mobilisant de nombreux militants et sympathisants, cette assemblée générale avait un air de revue de troupes. En effet, elle se tient en prélude d’un rassemblement annoncé par les leaders du mouvement pour ce samedi au boulevard de l’indépendance de Bamako.

Il régnait une ambiance de meeting politique ce jeudi après-midi dans la salle Salamatou Maiga du palais des Sports de Bamako. Le bruit assourdissant des vuvuzela se mêlait au multiples cris et applaudissements des militants de la CFR. Au présidium, plusieurs leaders de la Convergence étaient visibles. Il y avait entre autres : Cheick Oumar Gadjigo, coordinateur, Sidibé Fatoumata Sacko, coordinatrice adjointe ou encore l’ancien ministre Amadou Koita.

Prenant la parole, les leaders du mouvement ont rappelé que la rencontre s’inscrit dans une logique de défense des institutions de la République dans le contexte actuel de crispation du climat politique. « La république; c’est la tolérance; la république c’est la place pour tout le monde. Dans la République chacun, pour ce qu’il est et de par les valeurs qu’il porte a sa place dans le respect de la loi et dans l’amour de la patrie. La convergence des forces républicaines rejettent toute forme de violence », a martelé Sidibé Fatoumata Sacko, avant d’ajouter la nécessité « de briser le silence pour ne pas être coupable de complicité passible de destruction de notre pays».

Le coordinateur de la plateforme a, pour sa part, expliqué qu’elle regroupait divers associations, regroupements de syndicats, mouvements et partis politiques ayant en commun la volonté de défendre des institutions. Cheick Oumar Gadjigo a ensuite invité les sympathisants du mouvement à sortir massivement pour le meeting du samedi. « Nous sortirons samedi pour montrer au monde entier que nous aimons le Mali », a promis M. Gadjigo.

M. TOURÉ

Laisser une réponse