DEF 2019 : Un taux de reussite de 52, 48%

0
370

                                   Le Groupe scolaire Mamadou Konaté après la proclamation des résultats
Hier aux environs de 16 heures, les résultats de l’examen du Diplôme d’étude fondamental (DEF) ont été proclamés. Au plan national, sur 229.208 candidats inscrits, 108.416 ont été admis soit un taux de réussite de 52,48%. Pour la rive droite de Bamako, les admis sont au nombre de 13.401 sur 28 704 inscrits (48,47%). Le taux d’admission au niveau de la rive gauche de Bamako est de 55,40% pour 14.321 passants sur 26.852 candidats. Sur 10 273 candidats à Bougouni 3581 ont eu le DEF (soit 38,08%).
Quant à la Région de Dioïla, 2991 élèves ont été admis sur 6914 inscrits (48,63%). A Douentza, le taux de réussite est de 54,31% pour 3.313 admis sur 7.666 inscrits, tandis que sur 4.063 candidats inscrits à Gao, 2 530 ont passé, soit un taux de réussite de 67,13%. Le taux de réussite à Kati est de 58,67% pour 18.882 élèves admis sur 34.304 inscrits alors qu’à Kayes 4.817 ont été admis sur 10.048 inscrits. Sur 74 candidats à Kidal, 50 ont eu le DEF, soit un taux de 81,97%. Tandis qu’à Kita, 8.782 ont passé sur 21.400 inscrits (60,39%).
Le taux d’admission à Koulikoro est de 56,28% pour 3 104 admis sur 6. 442 candidats alors qu’à Koutiala sur 13.595 inscrits, 7.196 ont réussi soit 55,86%. Sur 451 candidats, 230 ont été admis à Ménaka (64,43%). Tandis que 3.146 sont des passants à Mopti sur 5.766 inscrits soit 58, 98%. Le taux d’admission à Nioro est de 49,72% pour 1.077 admis sur 2.567 candidats. A San, sur 13.074 inscrits, ce sont 5 883 élèves qui ont réussi soit un taux de 49,40%.
Sur 16.210 inscrits à Ségou, 7.315 ont été admis alors qu’à Sikasso le taux d’admission est de 36,98% pour 5.918 passants sur 17.078 candidats. Ils sont 1.801 admis à Tombouctou sur 3 564 inscrits (soit 55,60%) tandis qu’ à Bassiknou, 78 ont réussi sur 119 inscrits (82,98%).

«Je suis très content, car j’ai eu mon examen et c’était ma première fois de faire le DEF», lâche tout souriant Ibrahim Keïta, âgé de 15 ans. Comme lui, ils étaient nombreux, les admis, hier aux environs de 16 heures au Groupe scolaire Mamadou Konaté à laisser éclater leur joie. Cependant, à côté de cette scène festive se trouve, comme l’on peut s’y attendre, une autre, cette fois-ci, aux allures de funérailles.
Entourée de ses parents, Awa Diabaté pleurait son échec. Toutefois, loin de se laisser abattre, elle rassure de fournir des efforts l’année prochaine pour réussir au DEF.
Fanta M Maïga est aussi une candidate malheureuse. Celle qui a tenté deux fois l’examen du DEF sans succès, ne comprend pas les résultats proclamés. « Même notre premier de classe n’a pas été admis. Ce sont les candidats libres (CL) qui ont réussi », dit la jeune fille qui ne compte plus reprendre le chemin de l’école.
Selon le directeur du Groupe scolaire Mamadou Konaté 4, Mahamadou Coulibaly, les résultats sont satisfaisants. Sur 92 inscrits, se réjouit-il, 65 ont réussi. Souhaitant bonne chance aux candidats malheureux, l’enseignant leur demande de fournir les efforts pour pouvoir réussir l’année prochaine.

Bembablin DOUMBIA

Laisser une réponse