Dépôt de gerbe de fleurs : Le colonel Assimi Goïta exhorte à l’union sacrée

0
260

Le dépôt de gerbe de fleurs est un témoignage de reconnaissance envers les pères de l’Indépendance du Mali

22 septembre 1960- 22 septembre 2020 ! Le Mali indépendant a 60 ans. Respectant une tradition républicaine solidement ancrée, le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel Assimi Goïta a déposé, hier, une gerbe de fleurs au monument de l’Indépendance. C’était en présence des membres du Comité national pour le salut du peuple, du chef d’état-major général des Armées, le général Oumar Diarra et de l’ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri.

Pour être témoins de l’événement, beaucoup de nos compatriotes avaient également fait le déplacement. Pour la circonstance, un impressionnant dispositif de sécurité quadrillait les lieux. C’est précisément à 8 heures 55 minutes que le véhicule blindé transportant le chef du CNSP s’est immobilisé sur la place.

À sa descente, il a été accueilli par les membres du Comité, la hiérarchie militaire ainsi que les autorités administratives et politiques du District de Bamako. Ensuite, celui qui est fraîchement désigné comme vice-président de la Transition, fera le salut au drapeau national, avant que ne retentisse la sonnerie aux morts. Moment empreint de solennité et d’émotion, le colonel Assimi Goïta a déposé la couronne de fleurs au pied du monument de l’indépendance.

Le président du CNSP, s’adressant à la presse, a indiqué que ce geste, dont la portée symbolique est immense, est un témoignage de reconnaissance envers les pères fondateurs de l’indépendance du Mali à savoir le président Modibo Keïta et ses compagnons. Assimi Goïta a souhaité que cette action de dépôt de gerbe de fleurs soit pérennisée dans notre pays.

«C’est un sentiment de fierté et de gloire envers toutes les personnes qui, de près et de loin, se sont sacrifiées pour l’indépendance du Mali», a-t-il exprimé, avant d’inviter le peuple malien à l’union sacrée.

Le cadre était également opportun pour lui de demander à nos compatriotes de soutenir les forces de défense et de sécurité qui déploient des efforts, nuit et jour, pour ramener la sécurité et la paix dans notre pays. Les mêmes efforts de soutien et d’accompagnement des Maliens, exhortera Assimi Goïta, doivent aller vers des forces partenaires telles que Barkhane, Minusma et Takuba.

Bembablin DOUMBIA

Laisser une réponse