DES AMÉNAGEMENTS À TENENKOU POUR RÉDUIRE LES TENSIONS COMMUNAUTAIRES

0
536

La MINUSMA a initié un projet de « Prévention des tensions communautaires et de sécurisation de la ville de Ténenkou à travers la réhabilitation de la digue de ceinture et la construction des caniveaux ». Ces travaux qui protégeront la ville des inondations, permettront également d’apaiser durablement les tensions communautaires, nombreuses dans la région.   

La ville de Ténenkou, située dans le delta central du Niger, compte 11274 habitants. Elle est intégralement située dans ce que l’on appelle un bas-fond. Cette situation lui confère le statut de « ville inondable » en période de pluies abondantes. Cependant, la ville est entourée d’une digue qui s’est considérablement dégradée au fil des années. Elle s’est fragilisée et tombe en ruine en plusieurs endroits, exposant ainsi la ville à des inondations pendant la saison des pluies.

En plus de la situation critique de la digue, les rues de la ville sont également impraticables durant toute la saison des pluies, ce qui rend la circulation et le mouvement des populations difficile. En effet, celles-ci sont contraintes à faire d’importants détours pour se rendre dans les quartiers voisins.

Ce projet de réhabilitation de la digue a pour objet de contribuer à la protection des civils et à la réduction des tensions communautaires. Ces dernières pouvant prendre leurs sources dans les mouvements des populations qui cherchent à échapper aux inondations. En prévoyant la réhabilitation de 3 km de digue de protection et la réalisation de 800 mètres de caniveaux pour l’évacuation des eaux de pluie, ce projet offrira de meilleures conditions de vie aux habitants, favorisant ainsi la cohésion sociale dans la zone. Selon le Général Sidi Alassane Touré, Gouverneur de la région de Mopti, « ce projet nous soulage tous de la hantise des inondations à l’approche de chaque saison hivernale. Il est connu de tous que la ville de Ténenkou, avant la réalisation de cette digue connaissait un enclavement complet et des risques avérés que connaissait, à chaque pluie, tout ce que cela peut impliquer en termes de maladies, de rupture de produits de première nécessité, de réduction des mouvements de population et d’insécurité alimentaire. »

Ce projet est financé par la MINUSMA à travers la contribution du Danemark au Fonds Fiduciaire des Nations Unies en Soutien à la Paix et la Sécurité du Mali. Il s’élève à plus de 187 millions de FCFA (187 215 210 FCFA précisément). Il vient en complément de plusieurs projets réalisés dans la commune de Ténenkou, également financés à travers la contribution du Danemark au Fonds Fiduciaire. Le projet de renforcement de la sécurité par l’installation de lampadaires solaires en est un exemple, comme le rappelle Mme Fatou Dieng Thiam, Cheffe du bureau régional de la MINUSMA à Mopti. « La MINUSMA n’en est pas à son premier projet dans le cercles, toutes nos actions s’inscrivent dans la recherche de la paix et du développement, principalement à travers la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale », a expliqué Mme Thiam. 

Le 17 janvier dernier a eu lieu la cérémonie de remise de ces infrastructures. Placée sous la co-présidence du Gouverneur de la région de Mopti, le Général Sidi Alassane Touré et de la Cheffe de bureau MINUSMA Mopti, Fatou Dieng Thiam, cette cérémonie a également vu la participation du Maire de la commune de Ténenkou, des autorités administratives et politiques, ainsi que des notabilités et de la population. Tous sont satisfaits des travaux réalisés. Selon le Gouverneur de la région de Mopti, la réalisation de cette digue permettra aux populations du cercle de reprendre leurs activités. « Désormais les populations du cercle et de la ville de Ténenkou en particulier pourront, avec cette digue de protection, s’adonner quotidiennement à leurs activités de production notamment la riziculture pluviale et verront leur marché suffisamment approvisionné, grâce à la facilitation de son accès », s’est réjoui le Général Touré.

MINUSMA

Laisser une réponse