Désignation du président de la Transition : L’objection du M5-RFP

0
302

Après l’annonce du choix du colonel-major à la retraite, Bah N’Daw, comme président de la Transition, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) par la voix de Choguel Kokalla Maïga a indiqué n’avoir pas pris part aux travaux du Collège de désignation.

Il expliquera à ce propos que le M5-RFP a été saisi par écrit par le président du CNSP pour lui demander de designer deux représentants devant siéger au sein de ce collège. En retour, dira-t-il, le M5-RFP a adressé un courrier au Comité militaire pour lui demander un certain nombre d’informations en l’occurrence, la composition du collège, la qualité de ceux qui y participent, la clé de répartition, les critères de désignation du président et du vice-président.

Aussi, a-t-il ajouté, le M5-RFP a demandé au CNSP de lui communiquer la version finale consolidée issue des travaux ayant réuni ses experts et ceux du CNSP. Mais le CNSP n’a jamais donné suite, a-t-il indiqué, précisant que l’autorité morale du M5-RFP, Mahmoud Dicko, a été invitée par le Comité comme personne ressource pour siéger au collège.

De leur côté, les autorités religieuses (chrétiennes et musulmanes) ont adressé une lettre commune au CNSP suite à l’invitation à elles adressée de prendre part au collège de désignation. Dans cette missive, les églises chrétiennes expliquent qu’elles s’abstiennent de faire partie du collège, au regard de leur mission, mais que leur accompagnement par des prières et des bénédictions, est acquis.

Quant au Haut conseil islamique, il a désigné Thierno Hady Oumar Thiam et Mamadou Diamoutani pour le représenter aux travaux du Collège de désignation. L’investiture du président de la Transition, Bah N’Daw, est prévue ce vendredi.

D. D.

Laisser une réponse