Dialogue national inclusif : Les appréciations de cri 2002 sur les conclusions

0
406

Le président de Cri 2002 estime que les résolutions et les recommandations du DNI peuvent déboucher sur la paix

Le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri 2002) a organisé une rencontre samedi dernier pour donner son point de vue sur les recommandations et résolutions du Dialogue national inclusif (DNI). La rencontre s’est déroulée à la Maison du partenariat Angers Bamako, sous le thème : « Dialogue national inclusif… du dialogue civil au dialogue technique, à l’expertise du dialogue, pour l’opérationnalisation de ses résolutions et recommandations pour la stabilisation, la paix, l’unité et la réconciliation nationale dans notre pays et au Sahel ».
Dans ses mots de bienvenue, le coordinateur des chefs de quartier de Bamako, Bamoussa Touré, parlant du DNI, a admis que les Maliens viennent de participer à un débat d’un niveau rarement atteint dans notre pays. Ce dialogue, a-t-il poursuivi, a posé le diagnostic de l’état de santé de notre grand Mali. Ce débat, a estimé Bamoussa Touré, a donné les solutions idoines pour redonner à notre pays la santé dont il a besoin.
« De pertinentes recommandations et résolutions sont sorties de ce Dialogue. Celles-ci ne doivent pas, à l’instar certainement d’autres débats, dormir dans les tiroirs », a souhaité le coordinateur des chefs de quartier du District de Bamako. Il a soutenu qu’il revient à Cri 2002 de se pencher sur les résolutions et recommandations du Dialogue, toujours dans le sens de son appui et de son apport inestimable au renforcement de la démocratie dans notre pays. Quant au président de Cri 2002, Dr Abdoulaye Sall, il a reconnu que les préoccupations et attentes de Cri 2002 ont été prises lors du DNI. Il a aussi donné la ferme assurance de suivre scrupuleusement la mise en œuvre desdites recommandations.
Pour Dr Sall, l’application des 4 résolutions majeures et des 118 recommandations sorties de la rencontre débouchera à la paix et à la cohésion au Mali, donc à notre sécurité collective.
Le président de Cri 2002 confiera que parmi les propositions faites par l’organisation retenues par le DNI figure la reconnaissance de la valorisation du rôle et de la place des autorités traditionnelles, coutumières, religieuses. De même, a informé Abdoulaye Sall, le projet sur la gouvernance du secteur de la défense et de la sécurité sur lequel travaille Cri 2002 depuis 18 mois, sera aussi alimenté à travers les recommandations qui sont sorties de cette réunion d’envergure. Le président de Cri 2002 a rendu un vibrant hommage au défunt ministre de l’éducation nationale, Dr Témoré Tioulenta.

Souleymane SIDIBÉ

Laisser une réponse