Dialogue national inclusif : Une feuille de route pour sa mise en œuvre

0
268

Identifier les actions concrètes inscrites dans la feuille de route assortie d’un chronogramme de mise en œuvre mettant un accent particulier sur les élections législatives, la révision constitutionnelle, la paix et la sécurité et la relecture de certains points de l’Accord pour la paix et la réconciliation, de même que la trêve sociale : voilà quelques points importants sont issus des travaux de l’atelier des grandes orientations politiques sur la mise en œuvre des résolutions et recommandations du Dialogue national inclusif (DNI), tenu en décembre 2019.
Parmi les actions prioritaires, un accent particulier a été mis sur la question du déploiement de l’Armée sur toute l’étendue du territoire national et le dialogue avec l’ensemble des groupes armés, notamment Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa.
Ces principaux axes ont été rendus publics samedi dernier au CICB lors de la cérémonie de clôture de l’atelier, qui a été présidé par le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, en présence de plusieurs personnalités politiques.
Dans son discours de clôture, le chef du gouvernement a rappelé que la tenue de cette session s’inscrit en droite ligne des instructions du président de la République à l’adresse du gouvernement. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, il s’agit à présent de passer à l’étape cruciale de la mise en œuvre effective des conclusions du DNI.
Pour Dr Boubou Cissé, la feuille de route présentée est une boussole qui va permettre au gouvernement de mener sa mission de façon cohérente et réalisable dans un chronogramme que l’atelier a tracé en lien avec le DNI. Selon le chef du gouvernement, la mise en œuvre des résolutions et recommandations est un pan important de la construction nationale qui nécessite l’implication sans faille de tout le monde. Il a aussi sollicité l’accompagnement des partis, regroupements politiques signataires de l’Accord politique de gouvernance du 02 mai 2019. Un gouvernement fort, a-t-il énoncé, est bâti ou adossé sur une politique forte.

Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse