Dialogue politique inclusif: Les termes de référence en cours de validation

0
209

Annoncée le 2 mai dernier par le président de la République dans un discours à la nation, l’initiative du Dialogue politique inclusif est au dernier virage avec l’ouverture ce matin de l’atelier de validation des termes de référence au Centre international de conférences de Bamako.

L’événement était présidé par le Premier ministre Boubou Cissé, en présence des ministres, des gouverneurs de région et du district de Bamako, des représentants du corps diplomatique, des membres du triumvirat. Pendant deux jours, les délégués issus des partis politiques, des institutions, des organisations de la société civile, des confessions religieuses et des légitimités traditionnelles, des organisations des médias, des jeunes et des femmes vont examiner les termes de référence élaborés à partir des différentes écoutes et concertations menées par le triumvirat depuis son installation le 25 juin dernier.

Ces termes de référence tiennent compte, notamment des réformes politiques et institutionnelles, de l’Accord pour la paix et la réconciliation, des problèmes de la jeunesse, de la liberté du culte, des problèmes communautaires, du renforcement de l’outil diplomatique. La liste est loin d’être exhaustive.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre a salué le travail abattu jusque-là par le triumvirat. Il a rappelé que l’initiative présidentielle a pour finalité de sortir notre pays de la crise multiforme qui le secoue depuis 2012. Compte tenu de l’engouement suscité de part et d’autre, Dr Boubou Cissé a annoncé que l’initiative du président de la République s’appelle désormais «Dialogue national inclusif ». Il a invité tous les Maliens, de toutes tendances confondues, à participer à ce processus, dont la finalité est de renforcer nos institutions et notre démocratie.

Madiba KEITA

Laisser une réponse