Diéma : L’ONG WORLD VISION PLANIFIE SES ACTIVITÉS

0
393

L’ONG World Vision a organisé un atelier de revue communautaire et de planification du 9 au 12 juillet, au Conseil de Cercle de Diéma, sous la présidence du préfet Abou Diarra.
Plusieurs acteurs venus de Diéma, Béma et Diangouté Camara, relevant de la zone d’intervention de l’ONG, notamment, les chefs de services techniques, les élus, les associations et groupements féminins, le conseil local de la société civile, celui de la jeunesse ont participé à cet atelier. Etaient également présents, une délégation de la chambre locale d’agriculture, un représentant du Haut conseil islamique, le représentant de l’église protestante, l’association des personnes handicapées et le parlement des enfants.
Il s’agissait pendant, quatre jours, de faire le point sur l’état d’exécution des activités programmées en 2018 et d’en faire la planification pour 2019-2023.
Ainsi, il ressort des exposés faits concomitamment par le chef du cluster de World Vision de Diéma et du bureau national, Obed Kéita et Dénis Diarra, que certaines activités ont été exécutées à hauteur de souhait, dans les secteurs santé, eau-hygiène et assainissement, nutrition, sécurité alimentaire, parrainage des enfants.
Le préfet Abou Diarra a apprécié le travail important abattu par les acteurs qui ont su faire preuve d’objectivité et de clairvoyance pour prendre en compte les préoccupations majeures des communautés des 3 ADP, et produire un document de planification digne de ce nom. Il a invité les acteurs locaux à soutenir World Vision, un des partenaires privilégiés, dans la mise en œuvre des activités planifiées pour le bien-être des populations en général et des enfants en particulier.
Le chef du cluster de World Vision de Diéma, Obed Kéita, a remercié les participants pour leur présence effective, cela, malgré, dira-il, les contraintes liées aux travaux champêtres. Il a expliqué les innovations apportées aux stratégies d’intervention de World Vision et a réaffirmé leur volonté, lui et son équipe, à œuvrer de jour comme de nuit pour l’atteinte des objectifs.
Des groupes de travail ont traité des sujets relatifs aux types de vulnérabilité, l’analyse des parties prenantes, la durabilité, la vision et les priorités des communautés, afin de faire le choix des programmes techniques pour le quinquennat. Ainsi les 3 ADP, Diéma, Béma et Diangounté Camara, ont fait de leur priorité la santé, suivie de l’éducation.
Ouka BA
AMAP-Diéma

Laisser une réponse