Diéma: WORLD VISION INTENSIFIE LA LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION

0
532

Un atelier de formation des formateurs sur l’approche Positive Déviance /Foyer pour la prise en charge de l’insuffisance pondérale chez les enfants malnutris s’est déroulé à Diéma du 21 au 26 mai 2018. Cette rencontre, initiée par World Vision en collaboration avec le Centre de santé de référence de Diéma, visait à former les acteurs de la santé sur l’approche de Positive Déviance/Foyer en vue d’améliorer le statut nutritionnel des enfants dans les programmes de Diéma, Béma et Diangounté Camara, selon les capacités des communautés rurales.
Le Point focal nutrition de la Direction régionale de la santé de Kayes, Oumar Touré, a fait cas du taux élevé de la malnutrition dans la Région de Kayes, dans sa forme insuffisance pondérale, qui est de 18, 3%, selon l’enquête SMART 2017, dépassant le seuil fixé par l’OMS. Cet atelier, a-t-il poursuivi,  vient à point nommé, car il permettra de renforcer inéluctablement les mesures de détection et de prévention, et du coup réduire le nombre d’enfants malnutris dans la Région de Kayes en général, et en particulier dans  le District Sanitaire de Diéma. Il a invité les acteurs impliqués à s’engager pour mener une lutte implacable contre la malnutrition qui constitue aujourd’hui un réel problème de santé publique. Il a aussi rassuré de l’accompagnement de la Direction Régionale de la Santé de Kayes pour relever le défi. Le préfet Abou Diarra a salué World Vision pour l’organisation de cet atelier qu’il a qualifié de véritable remède contre la malnutrition dans le Cercle de Diéma. Il a laissé entendre que  cette nouvelle approche de World Vision est salutaire à plus d’un titre, et que le cercle de Diéma sert de test, si l’activité y réussit, elle pourrait s’étendre aux les autres Districts sanitaires.
Le chef du cluster de World Vision Diéma, Obed Keita, a rappelé que  les activités de l’ONG sont focalisées sur la recherche du bien-être des enfants en s’appuyant sur une analyse des besoins prioritaires de développement des populations et leurs résolutions à  travers des projets de santé nutrition, hygiène, eau et assainissement, éducation, sécurité alimentaire et  moyens de subsistance, parrainage d’enfants, protection et participation de l’enfant,  développement économique, etc. M. Keita a aussi mis l’accent sur l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, qui est l’une des priorités des interventions de World Vision. L’atelier de Positive Déviance /Foyer s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du bien-être des enfants, en particulier, les plus vulnérables, a-t-il précisé, tout en affichant la volonté de World Vision decontribuer à la réduction du taux de malnutrition dans le District sanitaire de Diéma, en particulier et dans la Région de Kayes en général.
Le premier adjoint du maire de la commune rurale de Diéma, Abdoulaye Touré, s’est dit plus que comblé par l’organisation de cet atelier. Il a demandé aux participants de faire en sorte que les efforts de World Vision ne soient  pas vains. Il s’est appesanti sur la sensibilisation des populations pour le changement de comportements sans lequel tout travail effectué en amont sera voué à l’échec.  Six jours durant, environ cinquante participants, composés d’élus, de directeurs techniques des centres, de chargés de nutrition du Centre de Santé de référence et des CSCOM, des 8 volontaires des Foyers venus des deux villages tests (Kana et Fangouné Massassi), se sont familiarisés avec les outils de la Positive Déviance/Foyer, sous la houlette des facilitateurs à savoir Dr Dialla Sissoko, spécialiste en nutrition, Dr Mahamadou Diarra, superviseur santé et nutrition, Dr Aminata Oumar Touré, Conseillère santé, tous à World Vision et Oumar Touré, point focal nutrition à la Direction régionale de la Santé de Kayes.  Les thèmes traités portaient sur le concept de la Positive Déviance /Foyer ; la mobilisation de la communauté ; les besoins en recrutement; l’analyse nutritionnelle, le dépistage  des enfants  de 6 à 36 mois; le classement des ménages par pouvoir d’achat ; la récupération des enfants malnutris. Des visites de terrains ont été effectuées dans les villages de Kana et Fangouné Massassi( dans la commune rurale de Diéma), au cours desquelles, 48 enfants  malnutris ( soit 21,7%) ont été pris en charge immédiatement dans les foyers de récupération sur un total de 221 enfants dépistés. A la fin des travaux, un plan de formation a été élaboré pour chaque aire de santé pour la mise en œuvre de l’approche Positive Déviance/Foyer.
Ouka Ba
AMAP-Diéma

Laisser une réponse