Diminution des arsenaux nucléaires dans le monde

0
174

Selon un rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), le monde connaît depuis 2019 moins d’armes nucléaires. En effet, les États-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, Israël et la Corée du Nord détenaient, en début 2019, environ 13.865 armes nucléaires, soit quelque 600 de moins que début 2018, selon les estimations du Sipri.
La baisse de ces dernières années vient essentiellement des États-Unis et de la Russie, dont les arsenaux représentent plus de 90% des armes atomiques. D’après le centre de recherche Arm control Association, les États-Unis comptent 6.550 têtes nucléaires, et la Russie 6.850. Les deux pays, indique le rapport de Sipri, remplissent ainsi leurs obligations découlant du traité New START qu’ils ont signé en 2010, qui prévoit un nombre limite d’ogives fonctionnelles et le désamorçage des vieilles ogives de la Guerre froide.
Le problème est que ce traité expire en 2021 et il n’y a «aucune discussion sérieuse en cours pour le prolonger», signale Sipri dans son rapport.
Si le nombre d’armes atomiques a radicalement baissé depuis le pic du milieu des années 1980, lorsqu’il atteignait presque 70.000, Shannon Kile, directeur du programme de contrôle des armes nucléaires du Sipri et co-auteur du rapport, note néanmoins plusieurs tendances inquiétantes, comme l’accumulation d’armes nucléaires des deux côtés de la frontière indo-pakistanaise, qui renforce le danger qu’un conflit conventionnel dégénère en échange nucléaire.
En outre, les pays détenant l’arme atomique lui donnent une «importance accrue» et modernisent leur arsenal, relève le Sipri dans son rapport.

Madiba KEITA

Laisser une réponse